Les 3 à Kampong Thom, au Far-west du Cambodge …

20 novembre 2016                    Galerie Photos

Lever aux aurores pour prendre le bus en direction 161121-kampongthom-cambodge-183-copierde Kampong Thom
situé entre Phnom Penh et Siem Reap. Le réveil est un peu difficile pour Alain qui a attrapé son premier souci intestinal; sans doute, la salade de crudités-papaye de la veille au soir à Phnom-Penh y est pour quelque chose.
Nous sommes les seuls à descendre à Kampong Thom; les autres continuent vers Siem Reap. Comme dans un western spaghetti, nous avons l’impression d’arriver dans un village du Far-West poussiéreux, une grande avenue sans intérêt, un soleil qui tape très fort et les autochtones qui nous regardent surpris.Qu’est-ce qu’on fait là ? Pourquoi sommes-nous les seuls touristes à nous être arrêtés dans cette petite ville ? Nos premières impressions ne sont pas très bonnes. Attendons de voir !
On déjeune rapidement dans un petit restaurant qui nous prend pour des américains et nous fait payer le prix fort un repas loin d’être terrible. Grrr…On le sait pourtant qu’il faut demander le prix avant ! Mais personne ne parlait un traitre mot d’anglais …
Nous passons l’après-midi à l’hôtel ; Alain se repose tandis que Alex et Jonas travaillent et jouent.
En fin d’après-midi, nous partons à la découverte de la ville le long de la rivière, regardons les chauves-souris prendre leur envol à la nuit tombée et discutons un long moment avec un étudiant en anglais qui souhaite devenir pasteur évangéliste. Il nous pose beaucoup de questions sur nos habitudes de vie, nos salaires, nos dépenses quotidiennes, notre religion… Sur ce dernier point, il reste bouche bée d’entendre qu’on croit plus en l’homme qu’en un Dieu. Tellement surpris qu’il change directement de sujet ! Inenvisageable pour lui !
Ce sont toujours des moments passionnants quand on arrive à échanger longuement avec les locaux.
Dîner comme on les aime, simple et bon, au marché.

21 novembre 2016

Nous contactons Sophy le conducteur de tuk tuk qui nous a conduit à l’hôtel hier, pour nous amener aux temples de Sambor Prei Kuk, situé en dehors de la ville.

Bientôt, nous attaquons la piste, bordée de rizières et palmiers, et traversons de jolis hameaux colorés.

Pendant toute notre visite du site de Prasat Sambor, nous sommes accompagnés par quatre petites filles (Lida, Tuen, Dja, et Nat) qui savent séduire les touristes en s’adressant à eux dans leur langue. Elles sont très souriantes et nous guident pendant toute la visite.

La découverte des temples se fait dans une forêt claire et paisible, truffées de termitières.

Comme ce sont les premiers vestiges antiques importants que nous voyons depuis notre arrivée au Cambodge, et que nous sommes quasi-seuls sur le site, on tombe sous le charme de ces ruines enlacées dans les lianes et les racines de ficus. On se sent comme Indiana Jones à la recherche d’un trésor caché. Ce site archéologique pré-angkorien a été établi au début du VIIe siècle, par le roi Içanavarman Ier.
Le site forme trois groupes architecturaux :
Prasat Sambor très dégradé,

Prasat Tao (Temple des lions) aux animaux magnifiquement sculptés,

et Prasat Yeai Peoun, aux monuments disséminés dans la forêt.

Une bonne introduction à nos visites à venir sur le site d’Angkor. Nous remercions les 4 chipies par l’achat d’une écharpe khmer pour Jonas.

Nous repartons à la découverte de la campagne cambodgienne si belle, et où chaque personne croisée nous salue et nous sourit. Quel bonheur !

Nous nous arrêtons à l’improviste chez une famille qui prépare des pétales de riz croustillant dans son jardin, au frais sous la maison en pilotis. Ils torréfient les grains, les pilent et procèdent au battage afin de séparer les pétales de la paille. Nous sommes invités à piler le riz avec eux et évidemment nous sommes loin d’être très efficaces ! On les fait bien rire et nous avec eux !

La grand-mère nous offre en partant un sac de « crispy rice flakes » qu’elle vient de trier. Alain et Jonas adorent. Déjeuner dans une gargote très locale qui nous propose dans un premier temps une soupe avec des abats…. Beurk ! On arrive à éviter le pire même si certains morceaux de viande non identifiés flottent encore dans notre bouillon.

Nous repartons sur les routes de terre rouge pour encore 1h30 de tuk tuk dans la campagne. Nous avons mal aux fesses mais sommes ravis de cette magnifique journée et donc heureux d’avoir fait un stop à Kampong Thom malgré nos premières mauvaises impressions.

22 novembre 2016

Malgré une forte pluie, nous débutons notre seconde journée à Kampong Thom par la visite du village des tailleurs de pierre : Kakaoh, situé au bord de la nationale. Ils sculptent en quantité des Bouddhas, des divinités et des animaux à partir d’énormes blocs de pierre. Ce sont principalement des commandes pour les temples, en reconstruction dans tous les coins du Cambodge après le passage des khmers rouges. Les artisans travaillent sans aucune protection et en tong. La sécurité ici n’est pas encore une priorité !

Un peu plus loin, nous découvrons la magnanerie de Santuk, où l’on peut observer le processus de fabrication de la soie.

Nous terminons notre matinée par la visite de Phnom Santuk, la montagne sacrée de la province de Kampong Thom. On prend notre respiration avant de monter les 809 marches pour atteindre le sommet de ce lieu de pèlerinage. Site qui rassemble des pagodes, un grand Bouddha allongé, gisant à côté de temples et bouddhas fort anciens. Encore une fois, nous sommes seuls sur le site, à l’exception de nombreux singes ; ce qui confère une ambiance particulière !

Retour en ville pour le déjeuner dans un restaurant conseillé par notre chauffeur et après-midi tranquille à l’hôtel.
Demain, nous prenons le bus pour Siem Reap. Malgré les premières impression, Kampong Thom s’avère une bonne halte pour 2-3 jours. La campagne est magnifique, et les quelques sites valent le coup de s’y arrêter.

Publicités

4 réflexions sur “Les 3 à Kampong Thom, au Far-west du Cambodge …

  1. J’ai l’impression que vous avez fait des frais de vêtements. Limite certaines fois vous êtes élégants. Et je vois Jonas, que ça marche fort avec les filles dis donc …;) 4 pour toi tout seul et ben mon gaillard.

    Aimé par 1 personne

N'hésitez à partager vos impressions. Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s