Les 3 à Angkor, bijou du Cambodge …

23 novembre 2016                    Galerie photos161126-angkor-cambodge-54-copier

Nous prenons le bus vers Siem Reap pour découvrir enfin les temples d’Angkor.
En attendant qu’il arrive, Alain prend quelques instantanés de vie locale à Kampong Thom.

Jonas est très heureux du choix de notre hôtel car pour la première fois depuis notre départ, celui-ci a une piscine. Le programme de l’après-midi, une fois arrivés et installés, est donc tout vu : piscine, transats, lecture et jeux !
Jonas s’améliore au crawl en réussissant maintenant à bien tendre ses longs bras le long de ses oreilles et bien mettre la tête sous l’eau ; il s’améliore aussi au scrabble en marquant plus de 200 points face à sa maman. Il n’a presque plus besoin d’aide pour jouer. Cool ! C’est tellement génial de le voir grandir et progresser sous nos yeux au quotidien.
Rassurez-vous, sur les sujets moins amusants pour lui, pas ou peu de progrès : toujours incapable de se laver les dents sans qu’on lui dise, idem pour la douche, ne sait pas se dépêcher quand on a un bus ou un tuk-tuk qui nous attend, ne se tient pas bien à table…
Un enfant normal de 9ans, donc 🙂 !
Nous profitons aussi de cette pause pour préparer le programme de notre semaine à Angkor.

24 novembre 2016

Avant de débuter les visites des temples, nous suivons les recommandations d’une amie et partons voir le musée national d’Angkor, très bonne introduction aux visites à venir.
Musée extrêmement bien réalisé et intéressant. Il permet d’avoir une bonne compréhension des sites, des différentes périodes historiques de construction, les religions et divinités concernées, l’architecture, etc… On a adoré la salle des 1000 bouddhas !
A la sortie, nous reprenons notre tuk tuk pour une visite de la ville : les quais, les arbres à chauve-souris, le marché et quelques temples.

Nous repassons à l’hôtel pour une petite baignade avant de partir découvrir le principal temple d’Angkor, Angkor Wat, au coucher du soleil, et au préalable, acheter nos pass pour la semaine.

Pensant bien faire, notre chauffeur nous amène porte ouest du site, car il y a moins de monde.
C’est donc raté pour voir le soleil derrière le temple. On rentre quand même sur le site qui est vraiment magnifique à la lumière tombante. On imaginait le temple moins noir qu’il ne l’est en réalité. Il aurait besoin d’un bon coup de karcher ! Ayant juste 30 minutes avant la fermeture du site, nous apprécions la vue sans entrer au sein des vestiges ; on se garde cela pour demain.

De retour en ville, petites emplettes au marché. Jonas a exprimé l’envie d’avoir un petit sac en bandoulière pour porter, pendant la journée, ses affaires personnelles : un livre, un carnet, un jeu de cartes, son mp3 et un peigne (très important le peigne pour être beau à tout moment !). C’est le début de l’autonomie ! Il trouve son bonheur dans un sac en toile et lanière en cuir; Alain adore ; cela lui rappelle sa période « babacool » 🙂

25 novembre 2016

Nous consacrons notre matinée à la visite d’Angkor Wat. Il signifie «Temple Cité Royale», et en Khmer « la ville pagode ». Construit sous le règne de Suryavarman II, il était au départ hindou et dédié à Vishnou puis est devenu bouddhiste au 16ème siècle. Une armée de 300 000 ouvriers bénévoles, dans un acte de contrition, aidés de 6 000 éléphants, participèrent à sa construction.

Aidé d’un livre de Claude Jacques, archéologue français, Alain nous raconte les histoires des bas-reliefs présents dans les galeries tout autour du temple, notamment le barattage de la mer de lait, un mythe d’origine hindoue, et la bataille navale des Khmers contre les Chams au 12ème s qui permit la reconquête du pays, fêtée chaque année depuis, lors de la fête des eaux.

Angkor Vat étant le site le plus visité au Cambodge, nous sommes loin d’être seuls et malheureusement la queue d’une heure et demie pour monter au deuxième niveau du temple nous refroidit.
Après 3 heures de visite, on ressort fatigué mais heureux, même si sans doute un peu déçus par le temple – dans le sens, pas émerveillés. On en attendait sans doute beaucoup trop, car il est le plus célèbre de tous les temples, et le symbole du pays que l’on retrouve sur le drapeau national. Un vrai guide nous aurait surement aidé à mieux l’apprécier. Mais patience, c’est prévu pour demain.
De plus, Alex n’est vraiment pas dans son assiette avec des boutons sur tout le corps – on suppose à cause d’une allergie au soleil ou le chlore de la piscine, un gros mal de gorge qui dure depuis plusieurs jours à cause de la clim, et un estomac patraque. La fête donc …
On complète notre collection de mariés avec des costumes traditionnels roses.161125-angkor-cambodge-105-copier
Après-midi de repos à l’hôtel, avec piscine pour Jonas et Alain, et sieste sur transat pour Alex.
Petite balade en ville pour décrassage des jambes, mais décidément, elle présente peu d’intérêt.
On se couche tôt pour être en forme demain.

26 Novembre 2016

Ce matin, nous avons donc rendez-vous à 7h30 avec Chanara, un guide francophone, pour parcourir les temples du Petit Circuit d’Angkor, mis à part Angkor Wat bien sûr.
Un petit bonhomme par la taille, mais grand par ses connaissances et la vie difficile et cruelle d’un Cambodgien de 60 ans. Et on n’en voit pas beaucoup dans ce pays, des anciens, la moyenne d’âge actuelle est d’à peine plus de 15 ans !
Il s’avèrera être un super guide, pédagogue, s’adressant souvent à Jonas pour raconter histoires et anecdotes, assis sur un tronc ou une pierre, à l’ombre et à l’écart de la foule, traçant parfois des schémas à terre.

Pendant les trajets, il prend le temps de nous raconter son histoire. Son père était instituteur, sa mère cultivatrice. Il est né en 1956 à Battambang. Il fait ses études de français jusqu’en 1975. A la prise de pouvoir du pays par Pol Pot, il est expulsé de la ville, comme tous les cambodgiens citadins, pour aller travailler dans les campagnes. Les villes deviennent complètement vides.
Pendant près de quatre ans, les Khmers rouges font régner la terreur dans le pays, s’acharnant particulièrement sur la population urbaine, les religieux et les intellectuels. (Pour rappel, près de 2 millions sur 7 de cambodgiens sont morts de faim, de maladie ou exécutés pendant les 4 ans de règne de Pol Pot). Au bout de trois ans, son père, en tant qu’ancien instituteur, est dénoncé et exécuté.
Le quotidien était très difficile car ils avaient pour seule nourriture deux repas par jour composés d’un peu de riz trempé dans beaucoup d’eau, et le travail au champ uniquement manuel. En tant qu’étudiant, Chanara a eu peur tous les jours d’être aussi dénoncé.
A la libération, et après quelques temps de réflexion liés à l’histoire de son père, il accepte de devenir instituteur. Quelques années plus tard, il reprend ses études pour apprendre le russe; la Russie soutenant fortement le Cambodge. Il part même étudier pendant un an à Moscou. A son retour, il enseigne donc le russe. Mais, quelques temps plus tard, le Cambodge rompt ses relations avec la Russie et la langue russe n’est plus apprise à l’école. Il devient donc professeur de français.
A partir des années 90 et de la stabilisation politique, le pays s’ouvre au tourisme. Chanara, en parallèle de son métier d’enseignant, devient guide touristique russe et français. En 98, il devient à 100% guide francophone : il arrête d’accueillir des russes qu’ils trouvent extrêmement mal élevés, irrespectueux des gens, des sites, et incultes ! Virulent le monsieur ! Aujourd’hui, il a deux grands enfants : l’un rentre dans sa sixième année de médecine et l’autre est ingénieur, et semble heureux dans son costume de guide de son beau pays.

Au programme de la journée : entrée sur la grande cité d’Angkor Tom, dernière grande capitale de l’Empire Angkorien, via sa porte sud, puis visites :
Le Bayon, les tours aux 4 visages,

Le Baphuon, la pyramide en ruine

Phimeanakas, le temple bordé de lions et d’éléphants

La terrasse des éléphants, tribune royale et les tours funambules

La terrasse du roi lépreux, le lieu des crémations royales
161126-angkor-cambodge-130-copier
Prasat Kravan, le sanctuaire du Vishnu à 8 bras

Ta Prohm, le temple aux racines pythons de fromagers et aux ficus étrangleurs

Bantea Kdei, le petit temple de la jungle

Nous avons donc passé une longue, mais superbe journée, jamais ennuyeuse, parcouru des sites incroyables, réussissant par Chanara à captiver tout au long Jonas avec toujours une explication, une anecdote historique ou une histoire mythologique.
Nous rentrons à 15h, fourbus. Piscine bien méritée pour tout le monde, puis repos complet. Pas de Maths ou de Français aujourd’hui, mais Histoire, sur le terrain avec un super prof, c’est tellement mieux !
La journée se termine par dîner à notre cantine, petit film dans la chambre (« Le goût des merveilles »), au cours duquel nous pensons à Félix 😉 , et gros dodo pour tout le monde !
Certains que Jonas va rêver avec délice de Jayavarman VII, le dernier roi constructeur, des histoires du Barattage de la Mer de lait, et de Ganesh, le Dieu du Savoir et de la Sagesse !
A lire bientôt dans « Le Coin de Jonas » de votre gazette préférée … 🙂

27 Novembre 2016

La chance que nous avons de pouvoir prendre notre temps nous permet de prendre une journée off entre 2 grosses journées de visite, et éviter tout risque de lassitude. Ce matin, c’est donc grasse matinée – Lever 8h ! – et balade en ville le long de la rivière.

On s’accorde le plaisir d’un petit café sur la route, puis on revient vers le centre pour une séance shopping au Lucky Mall, le centre commercial de la ville.
On se lâche pour une orgie d’achats divers : 1 shampooing, 1 crème solaire, un carnet moleskine (faux), et 2 cartes postales. C’est amusant le plaisir que ça procure.
Après déjeuner, il est temps pour Alex et Jonas de passer chez le coiffeur. Ils ont repéré tous les 2 un salon pas loin de l’hôtel qui les rassure, même si la crainte du curage d’oreille avec les ongles est toujours là … C’est ce que font les coiffeurs en Asie SE. Mais le premier qui fera ça à Alex n’est pas encore né; elle est sur ses gardes 🙂 .

Au final, la couleur est rincée juste après l’application, la coupe bof, et Jonas finit très très court. Mais pas de plainte, ni de meurtre. Tout va bien !
Après-midi rythmée par l’école, la piscine, et la préparation de la journée de demain.

28 Novembre 2016

Nous retrouvons Mr. Ramet, notre tuk-tuk préféré pour une longue journée de visite autour du Grand Circuit. L’organisation est mise au point : Alex et Jonas photographes, et Alain guide, enfin … lit Claude Jacques.
Nous débutons bien tôt pour tenter directement de monter au 3ème étage d’Angkor Wat sans trop de queue. Malheureusement, même à 7h30, il y a déjà plus d’1h de queue. On laisse tomber, non sans faire quelques exercices gymnastiques pour se préparer à notre journée …

Bon, vous l’aurez compris, ce n’était pas nous …
Nous allons voir :
– Prasat Kravan, les 5 tours-sanctuaires des cardamomes,

– Pré Rup, le temple-montagne aux lions-gardiens

– Le Mébon oriental, le temple-ile aux éléphants gardiens, au milieu d’un (ancien) bassin de 15 km²,

– Ta Som, le petit Ta Prom, les tours aux 4 visages et fromagers destructeurs,

– Neak Pean, la tour sanctuaire au milieu des bassins,

– Preah Khan, l’université bouddhique,

– Phnom Bakeng, le sommet magnifique. Nous y sommes allés en fin d’après-midi, vers 16h30 pour attendre le coucher de soleil. Grâce aux conseils de Ramet, car les places au sommet sont comptées, et une longue queue de personnes attendait encore de pouvoir monter quand nous en sommes repartis à 18h.

Au final, encore une merveilleuse journée, des sites grandioses et magiques, de nouvelles histoires de Rois et de Divinités de toutes les formes.
Dîner dans notre cantine. Soirée courte.

29 Novembre 2016

Nous prenons notre temps ce matin, car nous ne faisons qu’un seul temple, Banteay Srei, mais il est à un peu plus de 20 km au nord d’Angkor. Sa petite taille est à l’opposé de sa grande beauté, et la décoration de la quasi intégralité de sa surface est superbement délicate.
André Malraux s’y est fait remarquer en piquant quelques statuettes, mais il s’est fait rattraper à la frontière, et du les rendre. Comme quoi, ce n’est pas nouveau les ministres indélicats !
Indiscutablement, un de nos sites préférés.

Après-midi tranquille à l’hôtel pour école et préparation des sacs, car demain nous repartons pour de nouvelles aventures !

Nous avons adoré cette semaine passée à Siem Reap. Quand on a la chance de pouvoir le faire, y passer une semaine permet d’apprécier totalement, sans risquer de se lasser. Les Pass vendus l’autorisent sans surcout, c’est donc très pratique.
Nos sites préférés sont les suivants :
Pour Jonas : Angkor Vat et Ta Prom
Pour Alex : Ta Prom et le Bayon
Pour Alain : Le Bayon et Banteay Srei

Ils sont les vestiges grandioses et magnifiques d’un empire passé, qu’on imagine aisément d’une richesse et d’une puissance incroyables.

Publicités

4 réflexions sur “Les 3 à Angkor, bijou du Cambodge …

  1. Quelle beauté ces temples !! merci de nous faire voyager à distance …. Le mois de décembre a été très dense ici et cela faisait aussi quelques temps que je n’avais plus le temps de suivre votre blog !!
    Excellentes fêtes de Noel et Nouvel An
    J’ai hâte de suivre vos escapades à venir

    Aimé par 1 personne

  2. Moi je suis d’accord avec Alain sur les sites préférés ! Quelle merveille ce site d’Angkor ! Cela fait plaisir de les revivre avec vous
    L’heure des fetes approche…je vous souhaite un beau noel asiatique (ou australien?) et de continuer à profiter de ces moments uniques et intenses ou que vous soyez! Bises

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai du retard à rattraper dans votre périple…J’attendais cet article avec impatience et il me conforte dans l’idée un jour d’aller visiter ce site splendide. Magnifiques photos !

    J'aime

N'hésitez à partager vos impressions. Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s