Les 3 à Phnom Penh, Cambodge

13 novembre 2016               Galerie Photos 161115-217-copier

Aujourd’hui nous quittons le Vietnam pour le Cambodge. Nous sommes très impatients de visiter le site d’Angkor… mais patience, on se le garde pour la fin de notre épopée cambodgienne ! Nous prenons un bus pour Phnom Penh avec passage de la frontière qui, selon les témoignages de voyageurs, peut être épique… On verra bien ! Notre bus, cette fois ci, n’est pas un sleeping bus ; il est rempli de locaux alors que nous pensions être entourés de touristes. Dès le départ, nous sommes obligés d’écouter les clips musicaux vietnamiens à fond. Imaginez Stone et Charden jeunes, version voix d’opéras, asiatiques, chantant devant des faux décors de rizières, montagnes ou plages… On a eu également, sur d’autres voyages, des pièces de théâtre humoristiques. Le vietnamien en diction théâtrale, c’est quelque chose !

Mais aujourd’hui, le plus amusant était à venir : des films d’action américains (« the mechanic », 1 et 2) doublés en vietnamien par une seule et même voix monocorde féminine … Jason Statham tuant tout ce qui bouge, avec une voix féminine 🙂 … Les bouchons d’oreille sont encore de sortie !

Arrivés à la frontière, nous donnons nos passeports et nos dollars aux chauffeurs du bus qui s’occupent de tout. On n’est jamais très rassurés de laisser nos passeports à un tiers. Mais, à notre plus grande surprise, nos visas sont réalisés en 15 minutes sans besoin de photos ni de formulaire ! Sans doute, les 5 euros payés en sus du visa ont bien été utilisés 🙂 . Déjeuner rapide sur la route puis à l’arrivée dans la ville, on prend un tuk-tuk pour notre hôtel.
Nous arrivons à Phnom Penh pendant la principale fête nationale : la fête des eaux et de la lune. Comme dirait Jonas « Trop de la chance ». Effectivement, après installation dans notre hôtel super bien placé, nous partons le long du fleuve Tonlé Sap où des centaines de milliers de Cambodgiens regardent les pirogues multicolores s’entraîner pour les régates de demain. Via cette fête, lors de la pleine lune, les Cambodgiens acclament la victoire contre les Chams (Vietnamiens : ennemis historiques) en 1177, et le changement du sens du cours d’eau du Tonlé Sap, le moment où le lac se déverse dans le fleuve : un événement unique dans l’année, et historique.

Nous assistons au feu d’artifice sur le fleuve et au défilé de chars flottants illuminés. C’est magnifique et l’ambiance est chaleureuse et familiale.

Nous fêtons cela en dégustant des petits insectes grillés en apéritif : petites grenouilles, blattes, larves, grillons. Franchement, ça se mange. Un goût de petites crevettes et de noisette. Alex arrive même à goûter une blatte et pourtant elle a horreur de ces petites bêtes…

Nous dînons sur le trottoir d’un bun bo (soupe de pâtes herbes bœuf) et de petites brochettes de bœuf grillées.
Puis nous rentrons à l’hôtel pour un Skype programmé avec la famille Ribon, mais l’internet cambodgien ne veux pas fonctionner. Nous sommes tous désolés, mais pas tant que Jonas, qui s’était fait une telle joie de discuter jeux vidéo avec son copain Gabin ! On redoute que ça soit la même chose partout sur ce territoire.

14 Novembre 2016

De bon matin, à la sortie de l’hôtel, des odeurs nauséabondes nous envahissent…sans doute les détritus / restes de viandes de la fête de la veille. On est capable de supporter beaucoup de choses mais là, on a besoin d’une petite adaptation 🙂 . Le Cambodge semble bien plus pauvre et plus sale que le Vietnam ; nous devons revoir nos repères. Et pourtant, les vietnamiens nous avaient avertis – ils se détestent depuis de nombreux siècles !
Quelle désolation de voir toutes ces bouteilles et sacs plastiques dans le fleuve hier soir ! Ce matin, ils ont disparu des berges, mais ont-ils été ramassés ou sont-ils partis à la mer ? Nous avons bien peur de la réponse à cette question …
Pendant le petit déjeuner, nous apprenons que le Palais Royal est fermé pendant toute la période du festival ; nous revoyons donc notre planning de la matinée. Nous rejoignons la rivière pour profiter des premières régates. A côté de la tribune royale, se trouve le pavillon du ministère du tourisme qui, pour l’occasion, accueille avec de grands sourires les touristes étrangers à vivre les festivités dans une loge confortable au premier rang et face à la ligne d’arrivée. Sympa ! On a même des casques pour écouter les commentaires des courses, et on passe en direct à la TV nationale …

Les courses s’enchaînent les unes après les autres et lassent vite Jonas. Nous partons donc déjeuner, puis visiter le musée national, principal musée historique et archéologique du Cambodge. Un très beau et vaste bâtiment rouge construit par les Français en 1917 avec de nombreuses statues khmères en grès datant des 12ème et 13ème siècles.

Petite séance d’école et nous repartons voir les courses de fin d’après-midi, cette fois-ci au milieu de la foule, avec la belle lumière de tombée de la nuit. Jonas reste à l’hôtel jouer et profiter de la climatisation.

La ferveur bon enfant, sincère et profonde et la liesse de la foule font plaisir à voir et sont rapidement communicative. Nous nous prenons aisément au jeu des courses. De même, la motivation des participants et leur joie de participer sont bien apparentes. Les vainqueurs de chaque course fêtent bruyamment leurs victoires en passant devant la foule.

On réserve la soirée à préparer nos prochaines étapes.

15 novembre 2016

Nous commençons notre journée par la visite du temple Wat Phnom. Pour nous y rendre, on longe les quais de la rivière déjà « blindés » par les stands colorés, quelques heures avant les dernières étapes des festivités. Des enfants se baignent dans l’eau très sale de la rivière.

Nous arrivons au Wat Phnom, sanctuaire sacré le plus ancien de la ville, composé d’une pagode décorée de belles fresques et de nombreux bouddhas, un stupa, une horloge inclinée…

Nous observons quelques minutes des joueurs de Dacau, sport qui consiste à garder en l’air un volant en plastique, en utilisant les pieds et d’autres parties du corps, hormis les mains. C’est à la fois physique et artistique car ils s’imposent des figures de style !

Nous partons ensuite découvrir le marché central, une gigantesque halle jaune coiffée d’une coupole de 26 mètres, qui se prolonge par quatre ailes.

Alain en profite pour se faire couper les cheveux et l’on sait tous que ses cheveux bouclés sont sacrés, et très rares en Asie. Les premières coiffeuses refusent de le prendre ! Est-ce que c’est parce que c’est un homme ? ou en raison de ses bouclettes ? On trouve enfin un coiffeur prêt à relever le défi. Avec un peu d’appréhension, il s’assoit et se laisse faire… Et, le résultat est plutôt pas mal. Ouf ! Alain est tranquille pour 3 mois. Bientôt le tour de Jonas et Alex.

Après-midi à l’hôtel pour l’école et la clim. Puis nous ressortons pour les courses finales.
On essaye de s’incruster au milieu de la foule, mais il y a tellement de monde qu’il est impossible de trouver des places qui permettent de voir les bateaux. Nous tentons donc notre chance du côté du ministère du tourisme. Impeccable, On se retrouve à 30mètres de la loge royale et du roi en personne, et devant la ligne d’arrivée. Le peuple cambodgien est massé à 20 mètres de nous. On est donc super bien placés, au cœur de l’action et de la ferveur populaire.

Nous restons jusqu’à la remise des prix aux vainqueurs des 3 catégories de bateaux, le lâcher de ballons au milieu des 250 embarcations concurrentes, le feu d’artifice final en apothéose d’une fête magnifique, colorée, et acclamée par le million de personnes présentes au long de ces 3 jours. Quelle chance nous avons-eu de pouvoir y assister !

Nous dînons assis sur un parterre d’herbes,161115-228-copier
au milieu des cambodgiens et de l’avenue longeant les quais, rendue piétonne pour la fête, d’un repas local acheté à l’une des dizaines de gargotes ambulantes présentes partout.
Une soirée qui se finit en beauté pour Jonas par le visionnage du début du film ….. d’H. Potter 2 dans la chambre.

16 Novembre 2016

A cause des fêtes et de la présence du Roi au Palais royal, l’établissement était fermé aux visites durant ces 3 jours. Tout comme la librairie française. Nous avons donc rallongé notre séjour.
Ainsi, ce matin, notre programme est tout fait, avant de prendre le bus pour notre prochaine étape.
Le Palais royal et la pagode d’Argent (wat Keah Preo) ne datent que du début du 20ème s, mais ils ont bien de l’allure. D’inspiration traditionnelle khmère, ses toits étagés, ses sculptures bouddhistes et brahmanes, les longues galeries, la multitude de couleurs des différents pavillons du Palais font qu’on y passe un bon moment.

Idem pour la Pagode, avec ses pierres et ses métaux précieux au sol, aux murs et sur les statues, et sa fresque sur la mythologie hindoue. Ca valait le coup de rester un jour de plus.

Summum du bonheur de Jonas, la librairie est ouverte comme prévue, et nous trouvons la suite d’H. Potter ! Tomes 3 et 4. Plus de 1000 pages à lire. Nous devrions être tranquilles pour 3-4 semaines …
On déjeune dans un resto malaisien. Puis on tente notre chance chez un boutiquier d’occasion pour alléger nos sacs. Bon, il faut une bonne affaire avec 5 bouquins pour 10$, mais au moins, on se débarrasse un peu.
En début d’après-midi, nous prenons le bus pour Kampot, au sud de Phnom Penh.

Quelle chance d’être tombés en pleine fête des eaux ! Elle existe depuis tellement longtemps qu’elle est gravée sur les bas-reliefs du temple d’Angkor ! C’est donc à une véritable institution historique à laquelle nous avons pu participer. Et le peuple cambodgien est tellement accueillant que nous avons réellement pu ressentir et partager cette joie avec eux. Un grand moment dont nous nous souviendrons pendant longtemps.

Publicités

5 réflexions sur “Les 3 à Phnom Penh, Cambodge

    • Coucou ! Euh … pour être honnête, entre le Laos, les bombardements et les mines anti-personnels, l’année dernière, Hiroshima et la bombe atomique, Hanoi et ses prisons franco-viets, et les vestiges des guerres franco-US à HCMC, on a atteint nos limites du supportable, surtout celles de Jonas. Pour le devoir de mémoire, on pense qu’on va arrêter là pour un petit moment, surtout qu’on voudrait faire en Europe la Normandie et Dachau plus tard.
      Alors désolé pour la visite 🙂 ! Bises

      J'aime

N'hésitez à partager vos impressions. Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s