Les 3 à Ho Chi Min City (HCMC) …

10 Novembre 2016               Galerie Photos161111-106-copier

Afin de s’économiser 22heures de bus, nous avons pris des billets d’avion low cost par la compagnie VietJet Star. Les commentaires sont clairs et répartis en 2 groupes bien distincts : soit « Aucun souci – Bon rapport qualité/prix » ; soit « Un scandale – Retards et arnaques ». Bon, on essaye, on a le temps. Pour 21€ le billet, ça se tente !Un taxi nous amène à l’aéroport de Da Nang.
A l’enregistrement, on commence par nous faire payer 30€ de plus pour les bagages.
Une fois dans l’avion, problème technique. On ne peut pas décoller. Aïe, aïe !
Bon, finalement, nous décollons avec 1h30 de retard. On ne s’en sort pas mal ! Bonne opération.
On prend le bus local pour arriver en centre-ville, et on se retrouve dans un quartier très vivant, au milieu des bars à hôtesse, restaurants et musiques à fond !
Diner au McDo pour faire plaisir à Jonas, et dodo … enfin, on essaye ! Un des bars d’en face l’hôtel organise une session de musique live …

11 Novembre 2016

Nous nous réveillons sans électricité dans la chambre. C’est pour ça qu’il fait si chaud de bon matin ! Plus de clim. En fait, c’est coupure générale dans tout le quartier. Pourvu qu’ils réparent dans la journée !
Petit-déj dans la rue, et on part pour un tour de ville.
Un petit parc ombragé ; un site où on devait trouver une grande statue de général du 15ème s et qui n’est plus qu’un vaste chantier – entouré de palissades bleues, il inspire Alex vêtue de sa nouvelle jupe ; le marché Ben Thanh, un des symboles de la ville où l’on trouve absolument de tout, et surtout, un tee-shirt pour Jonas.

On croise des dames en pyjama dans la rue [style très courant au Viet Nam – Il y a même des magasins dédiés], des marchands ambulants, des joueurs de dames chinoises par terre, on passe devant le musée des arts, des boutiques d’antiquités.

On s’accorde une pause dans un des nombreux cafés qu’on trouve à l’étage d’immeubles ! Souvent très joliment décorés, les jeunes viennent y prendre le frais, et profiter de la wifi gratuite.

Puis, c’est la partie architecturale du parcours, avec la tour la plus moderne d’HCMC, et les grands hôtels datant de l’époque française.

Sur une des grandes avenues, nous tombons par hasard sur l’inauguration « à la chinoise » d’un grand magasin. Si avec tout ça, les affaires ne vont pas bien, alors c’est à désespérer de l’aide des dieux !

A tout seigneur, tout honneur, nous arrivons devant la statue de l’Oncle Ho, située devant la maison du gouvernement.
Nous déjeunons dans une rue de boutiquiers, bien ombragée, de sandwichs locaux (Banh mi) et de boissons fraiches.

Puis nous repartons pour la poste centrale, dessinée par G. Eiffel. Jonas s’écrie à l’intérieur : « Waouaw, on dirait Gringotte ! ». [NDLR : référence à H. Potter …] On reconnait effectivement bien le style des vieux établissements européens. Elle a beaucoup de charme.

Juste en face, on peut admirer la cathédrale Notre-Dame, toute rouge de briques. On peut se contenter de l’extérieur. Rien d’exceptionnel à l’intérieur.

Pour finir notre tour, après un petit parc, le palais de la réunification. Assez stalinien comme architecture. On esquive rapidement pour trouver la dernière librairie de notre liste. En effet, tout au long du chemin, nous avons dû ajouter à notre circuit les grandes librairies du centre d’HCMC pour Jonas, et la suite de …. Harry Potter 🙂 ! Pour ceux qui arrivent encore à suivre : nous en sommes au 3. Mais pas plus de succès dans cette dernière librairie.

Nous rentrons à l’hôtel, épuisés par cette longue journée, et bonne marche.
Sur le chemin, nous faisons le bilan. Nous avons bien aimé : la poste, la cathédrale, le marché, l’immeuble de cafés où on a bu un coup, les 2 jeunes filles qui nous ont gentiment et spontanément aidés à trouver la dernière librairie, l’ambiance générale de la ville, avec son trafic compliqué, mais aussi une indolence typiquement sudiste, une nonchalance de ses habitants, nombreux à être attablés aux terrasses des cafés pour se rafraîchir, ou à faire la sieste, allongés n’importe où. Il faut dire qu’il fait bien plus de 35°C.
Nous nous sommes même pris au jeu de la traversée des rues, sport extrême national !

12 Novembre 2016

Ce matin, nous trainons un peu. Il est 9h à Ho Chi Min, 3h du matin à Paris, il fait déjà 28°C ici, et on lit -1°C à Paris. On pense à la chance que nous avons d’être ici, dans ces conditions.
Bon allez, on se bouge. Direction le musée des vestiges de la guerre.
Nous traversons un parc ombragé, et nous faisons aborder par des groupes d’étudiants. Le premier se contente de nous répéter 2 phrases inscrites sur leur cahier, et nous discutons un long moment avec le second groupe. Les filles se prennent en photo avec Jonas, et les plus à l’aise en anglais profitent avec nous de ce moment d’échange. Nous sommes bientôt rejoints par leur professeur, ravie, elle, de pouvoir parler en français. Au bout d’une demi-heure, nous nous éclipsons, mais c’était fort sympathique.

Sur le chemin, Oh surprise, nous tombons sur une librairie française. Tout de suite, les yeux de Jonas se mettent à briller. Malheureusement, elle a vendu son dernier exemplaire d’Harry Potter la veille ! Arghh … Mais elle nous donne l’adresse d’un confrère installé à Phnom Pen. Nous repartons quand même avec un thriller pour ado d’Harlen Coben, et le guide du routard du Cambodge.
Plus loin, un nouveau parc. De nombreux vietnamiens font de l’exercice physique. C’est le week-end, et beaucoup de familles entières profitent des zones vertes et ombragées. Jonas les accompagne pendant 10 minutes. Comme s’il ne faisait pas assez chaud !

Nous arrivons enfin au musée. La visite est intéressante, notamment pour les matériels exposés à l’extérieur. A l’intérieur, essentiellement des photos sur les faits militaires et civils pendant la 2ème guerre mondiale, le conflit français, et le conflit américain, puis sur les conséquences humaines jusqu’à encore maintenant.

Tout cela est atroce, et trop dur à supporter pour un enfant de 9 ans, même avec toutes les explications que nous avons essayé de lui donner. Il est très vite sorti des salles d’exposition, et avons fait les visites en solo, chacun à notre tour.
Nous déjeunons d’un bun bo et d’un café dans un « café en étage d’un immeuble », avant d’aller vers la Pagode de l’Empereur de Jade, temple taoïste et bouddhiste, construite par la communauté chinoise en 1909. Le jardin est bien ombragé, nous restons un peu au frais.

On se décide pour un jardin botanique-zoo dans le coin. On ne s’attend pas à grand-chose d’un point de vue animalier, mais au moins, serons-nous au frais pour cet après-midi très chaud.
Effectivement, le zoo est peu intéressant. Seul un couple de tigres blancs aurait pu être spectaculaire, mais ils ne doivent plus trouver de monde pour nettoyer les vitres à l’intérieur, car on y voit plus trop à travers ! Et puis, avec cette chaleur, les animaux ont trop chaud, et sont affalés au sol.
Par contre, le jardin botanique est joli, agréable et rafraîchissant. Beaucoup de familles de la ville et de classes d’écoles sont là pour prendre le frais.

Pour dîner, Jonas prépare une liste de restaurants à choisir, avec différents critères de comparaison, dont les prix. Hier soir, en passant, il a jeté un coup d’œil sur les menus, et a retenu les prix de ceux que nous connaissions déjà. Beau travail de préparation, et de présentation orale ! Nous terminons dans une pizzéria.

C’est notre dernière soirée au Viet Nam. Nous avons beaucoup aimé ce pays pour la lumière, les paysages et leurs variétés que nous avons pu découvrir du nord au sud. Nous mettons un petit bémol pour la plupart des vietnamiens rencontrés travaillant dans le tourisme, très mercantiles, et pas toujours souriants.
Pour autant, nous avons adoré les balades nocturnes et romantiques autour du petit lac au centre d’Hanoi, traverser les villages Hmong et Dao et parcourir les montagnes du Nord avec nos guides si gentilles et souriantes, notre escapade en bateau et notre nuit divine dans la baie de Lan Ha, son village flottant aux couleurs chatoyantes. Ninh Binh, la baie terrestre découverte à vélo, et Loan, notre hôte, nous ont enchantés. Hoi An, la belle et douce, nous a ravis par ses couleurs. Enfin, la cuisine a souvent très agréablement chatouillé nos papilles, de manières si différentes selon les régions. A faire et refaire !

Publicités

5 réflexions sur “Les 3 à Ho Chi Min City (HCMC) …

N'hésitez à partager vos impressions. Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s