Les 3 à Cat Ba

26 octobre 2016                        Galerie photos

Nous arrivons à Hai Phong à 5 heures du matin et prenons un taxi en direction du port avec Lucie et Pierre-Louis, le couple de français rencontré dans le bus. Notre driver se trouve être complètement dingue, sans doute sous amphétamine ou acide… Il est bourré de tiques, met la musique techno à fond, ne s’arrête pas aux feux rouges, klaxonne et met ses clignotants n’importe quand… Nous sommes loin d’être rassurés ; heureusement qu’il y a peu de circulation à cette heure matinale.A l’arrivée il nous demande 150 000 dongs, alors que nous avions négocié au préalable avec lui et le chauffeur de bus 60 000 dongs pour 3 kms. Il devient encore plus dingue, fait un esclandre et nous menace d’appeler la police. Pas de problème, vas-y mon gars. Mais il insiste et continue sa colère. Ayant peur qu’il rameute ses copains, Lucie et Pierre-Louis préfèrent lui donner 40 000 dongs supplémentaires pour le calmer. Ouf, il part ! De bon matin, ça réveille !

A 7 heures, nous prenons un speed boat pour nous rendre sur l’île de Cat Ba. Nous arrivons sous le soleil et des couleurs éclatantes. La baie est magnifique.

Notre hôtel donne sur la mer ; la vue de notre chambre est juste superbe.161026-12-copier
Après un petit déjeuner bien mérité, nous faisons le tour des agences afin de trouver le meilleur rapport / qualité prix pour un séjour de deux jours en bateau sur la baie de Lan Ha (idem baie d’Ha Long mais avec beaucoup moins de bateaux). Jonas et Alain ne résistent pas à l’envie de se baigner, même sans les maillots : la plage est très belle et nous sommes quasi seuls au monde. Température de l’eau : 27 ? 28 ? 30°C ?…si, c’est vrai !

161026-30-copier
Retour à l’hôtel pour un cours de maths, déjeuner, puis cours de français. On retourne à notre plage, elle reste tranquille même l’après-midi. Un groupe de chinoises arrive plus tard sur la place ; elles semblent n’avoir jamais vu la mer. Tout en criant de joie dès qu’une vague les touche, elles se prennent en photo les unes après les autres dans toutes les positions. Un vrai spectacle !

Le soleil se couchant tôt, vers 17h30, on en profite tout en restant dans l’eau. C’est très beau !

Dîner dans un restaurant de poissons. On se régale de deux dorades, et des sauces excellentes. Une bonne adresse donc sur le côté nord de la baie « le Pineapple restaurant/hotel ». Il fait encore très chaud dehors ; heureusement que la climatisation fonctionne dans la chambre. Bonne nuit !

27 octobre 2016

Ce matin, nous partons 2 jours pour découvrir la baie de Lan Ha. A l’arrivée au port, Toàn nous attend sur son petit bateau de pêche. On est loin des belles jonques de rêves, mais le fait d’être tous seuls et de choisir notre parcours, nous convient très bien.

Les paysages sont vraiment magnifiques ; des milliers d’îles et îlots, une multitude de pains de sucre sortant de l’eau, des villages de pêcheurs flottants… Près de 300 familles vivent sur l’eau dans des petites maisons colorées. Une atmosphère étrange devant des paysages complètement inconnus pour nous !

Jonas sera notre pilote toute la journée ; il prend rapidement le contrôle du bateau et adore cela !

Nous ferons une pause kayak avant le déjeuner. Jonas a un peu de mal à s’y mettre ; il pensait que ça allait plus facile et amusant… il n’a pas vraiment envie de pagayer et encore moins en rythme avec son père… Il sera plus à l’aise lors de la séance du lendemain.

Pique nique sur le bateau,

puis baignade sur une petite plage isolée.

Malheureusement, nous serons vite dérangés par un gros bateau de plusieurs étages remplis de jeunes pas du tout venus pour admirer le paysage ! Au programme, bières (333 export !), musique à fond, danse et plongeon ! A chacun ses délires ! Mais pas à 100m de nous … 😉
On repart se promener dans la baie toujours pilotés par Jonas.

Vers 15h, Toan nous dépose sur une plage de sable, avec 5 bungalows, la Sandy Beach 2. Un petit paradis sur terre.

Baignades, jeux sur le sable.
Alain part nager un peu plus loin explorer le lagon. Il revient plein de coupures un peu partout, dont une bien profonde à un orteil. Le tendon n’est pas passé loin, et il faudrait quelques points. Heureusement, nous avons toujours des strips dans la trousse à pharmacie. C’est très efficace et beaucoup plus simple que le fil et l’aiguille !
Par contre, pour les baignades, c’est fini pour quelques jours. Ballot dans un tel endroit !
Jonas passe la fin d’après-midi à jouer dans l’eau, et nous à lire tranquille sur la plage.

Nuit à 17h30 – dîner barbecue servi à 18h30 : Calamars – Porc – Poulet – Riz – Noodles – Légumes – Frites – Fruits. Excellent dîner à 8 : 6 français, 1 allemande et 1 hawaïenne coréenne.
Parties de cartes dans la chambre pour finir cette incroyable journée.

28 Octobre 2016

Nous nous levons tous les 3 à 6h pour assister au lever de soleil.
161028-5-copier
Alex et Jonas en profitent pour un plongeon dans la mer. Avant le petit-déjeuner, rien de tel pour mettre en forme.

Petit-déjeuner, puis on se prépare pour l’arrivée du second bateau qui doit venir nous chercher.
A 9heures, nous voyons arriver un gros bateau avec plein de monde à l’intérieur … Pas du tout ce qui était convenu … Pas le choix, bien entendu.
Nous partons pour le nord et la baie d’Ha Long.

Mais d’abord, intermède kayaking autour d’un lagon dans lequel mouillent déjà plusieurs bateaux gros comme le notre. Autant dire que le lagon est plus jaune de kayaks que bleu de son eau. Mais le parcours est sympa avec passage sous des rochers, et dans des tunnels avec des stalactites. Alain reste sur le bateau au mouillage, et visite le quai flottant qui sert également de bassin d’élevage.

Déjeuner sur le bateau. Plus tard, arrêt baignade dans un autre lagon. Le bateau mouillant à 100m de la plage, Jonas doit nager plus loin que ce qu’il n’a jamais fait, et s’en sort très bien, encouragé par Alex. Il est tellement content de lui au retour, qu’il se permet quelques plongeons du haut du bateau. Un vrai chef ! Et une bonne nuit de repos en perspective !

Après avoir longé au nord la baie d’Ha Long, nous redescendons vers la baie de Lan Ha et Cat Ba en passant par l’île aux singes.
161028-68-copier161028-70-copier

S’il ne reste sur l’île que quelques dizaines de singes, car ils furent longtemps chassés pour un soi-disant intérêt médicinal, on y trouve par contre des centaines de touristes entassés sur une plage et un chemin pour aller au point haut de l’île.
Il est malgré tout très facile d’observer les singes, car ils ont très bien compris qu’ils pouvaient attraper facilement à manger dans les sacs des touristes laissés sur la plage le temps de la baignade. En montrant les crocs et poussant des cris méchants, personne n’essaye de reprendre son sac et ils ont tout le loisir de fouiller dedans.

Bref, c’est loin de valoir le coup, tout comme cette 2ème journée globalement, puisque nous aurons vu quasiment la même chose que lors de la première, et au milieu de 50 personnes, alors que nous étions seuls au monde hier …
Moralité, soit vous prenez une version privatisée totalement pour les 2 jours, mais les prix montent haut, soit un jour suffit. Soit vous vous arrangez directement avec un pêcheur, mais il faut connaitre. Nous tenons à disposition le numéro de Toan à qui le souhaite. Il saura organiser les 2 jours sur son bateau avec la nuit en bungalow sur la plage pour moins cher que n’importe quelle agence.

Retour à Cat Ba comme prévu à 17h. Entre le lever tôt, l’air marin, le soleil, les baignades, le kayak, nous sommes cuits. La soirée ne sera pas longue.
Nous retrouvons Victor, notre hôte, et sa famille au complet, car l’école stoppe vendredi midi. Il y a toujours autant de travaux dans le bâtiment d’à-côté, mais bon, on s’habitue. Victor propose tout de suite d’aller à l’hôpital, mais ça attendra demain. La plaie a l’air propre et Alain n’a pas envie d’y passer la nuit. Ça doit pouvoir attendre un peu plus.
Dîner au Nhuang Phun restaurant à côté, bonne adresse aussi.
Après l’habituelle séance de visionnage de photos du jour, tout le monde s’endort, des images colorées de villages de pêcheurs et de collines karstiques se reflétant dans l’eau bleue plein la tête.

29 Octobre 2016

Pendant qu’Alex fait l’école à Jonas, Alain part avec Victor sur son scooter chez un docteur.161030-64-copier Victor nous a averti au préalable : il faut négocier avant toute opération, sinon le docteur va demander une somme énorme quand tout sera fini. S’il ne veut pas baisser sa proposition de prix, alors nous irons à l’hôpital, mais ça risque d’être beaucoup plus long et … tout aussi cher.
Le fameux docteur privé a pignon sur rue. Sa « clinique » servirait de restaurant qu’elle aurait le même agencement ! Il défait le pansement avec le ciseau qu’il a nettoyé avec ses doigts, et confirme que la plaie est propre. Pas besoin de points. Cool. Il propose 50 000 dongs pour nettoyer la plaie, 2 euros. Ok, c’est bon !
Nous partons ensuite à la pharmacie de l’hôpital pour acheter de la Bétadine. Victor nous a expliqué que les pharmacies du front de mer sont trois fois plus chères, réservées aux étrangers.
C’est décidé collégialement, journée tranquille.161029-13-copier Déjeuner, long Skype avec Papi/Mamie de la Romagne, et nous partons pour la plage.

Après la baignade, petite balade le long de la côte pour assister au coucher de soleil sur la baie de Cat Ba. On demande à un jeune couple s’ils veulent bien nous prendre en photo. Il s’avère que c’est un photographe professionnel et qu’il nous fera en prime une superbe photo avec son super objectif. Cool.

De retour à la chambre, nouvelle séance de Skype avec Taties Isa/Peggy et les enfants, suivie d’une autre avec Malha ! C’est cool de vous avoir ! Vous nous manquez.

30 Octobre 2016

Nous partons ce matin visiter l’intérieur de l’île. Il y a un parc national avec des randonnées.
Victor nous appelle le bon bus, qui nous prend devant l’hôtel. A l’entrée du parc, le gardien nous explique que la moitié des randonnées sont fermées en cette saison, et qu’il nous déconseille la plus dure. 4 montagnes à monter et descendre, et il risque de pleuvoir. On hésite, mais on finit par se laisser convaincre. La suite lui donnera raison.
Le parc est délabré, les bâtiments à l’abandon. C’est vraiment une constante au Vietnam. Le gouvernement réalise, mais n’entretient pas. Et les villages n’ont pas les moyens de prendre en charge. C’est réellement dommage. Et c’est pareil pour les bâtiments privés. On dirait qu’ils attendent que tout s’effondre pour casser et reconstruire ! On se dit qu’il y a une part culturelle. Mais il est difficile de juger sur 1 mois.
Nous poursuivons notre chemin, et rentrons dans la forêt, puis l’ascension commence. 200m de dénivelé sur 1,5km. Bonne pente, principalement des marches d’escaliers et de l’escalade de rochers bien pointus.

A mi-chemin, la pluie commence à tomber. Dans la forêt de Kim Giao, les arbres nous protègent. Mais au fur et à mesure que nous nous rapprochons du sommet, nous sommes de plus en plus mouillés et le chemin glisse.
Heureusement, juste avant le sommet du pic de Ngu Lam, une plateforme avec toiture est construite comme premier point d’observation. Nous attendons que la pluie se calme.

Alain va jusqu’au bout du chemin et le sommet quand le temps est plus clément.

La redescente s’effectue très lentement, car les rochers sont très très glissants.

De retour à la chambre, école et nouveau Skype avec les familles Cléro-Hondelatte-Noel. Super – ça fait du bien de voir que tout le monde va bien et que les enfants ont grand plaisir à se retrouver !

31 Octobre 2016

C’est notre dernier jour sur Cat Ba, et le soleil n’a toujours pas réapparu depuis 3 jours. Bilan météo mitigé, donc. Pourtant les locaux nous affirment que nous avons une chance énorme, car en cette période, nous n’aurions pas dû avoir autant de soleil. Il y a seulement 90 jours de soleil par an. Alors nous sommes vraiment chanceux !?

Après une séance de français, la pluie n’étant toujours pas tombée malgré les prévisions, nous nous décidons à partir visiter un fort bâti 1 siècle plus tôt sur les hauteurs de Cat Ba, avec canons, bunkers, tranchées et quelques pièces d’époques intéressantes. Il a servi jusqu’à la fin des évènements américains.

Belles vues également sur la baie et l’intérieur de l’île. De nombreux papillons colorés égayent la balade.

Impeccable, la pluie se met à tomber doucement juste quand on repart.
Après déjeuner, plage. Pas grand-monde. Pas de soleil, et l’eau est plus chaude que dehors. Ca incite à rester dans l’eau.
Sur le retour à la chambre, arrêt achat de tee-shirt pour Alex. Elle n’en peut plus de porter les mêmes, et argumente qu’elle en a un de moins, car Jonas et Alain en ont acheté un à Hanoï, et que c’est injuste ! 🙂
Leçon de maths sur les soustractions avant le dîner : poisson grillé et crabe bleu pour Jonas. On se régale tous.

1er Novembre 2016

Le soleil refait son apparition timidement ce matin. Nous retrouvons donc pour notre dernier matin la lumière et les couleurs qui nous avaient tant enchantées à notre arrivée sur l’ile il y a déjà une semaine.
Notre bus est prévu à 13h. Avant, il faut faire les sacs et l’école. Il ne faut donc pas trainer.
Check-out après déjeuner. L’hôtel Thai Bao est une bonne adresse en rapport qualité/prix. Pour 11Euros, sur l’ile, il est difficile d’avoir une telle vue, et Victor est vraiment adorable et aidant. Après, il ne faut pas en demander plus, et la carte du restaurant est très chère. A vous de voir !

Le bus qui doit amener au bateau nous prend devant l’hôtel. Il est en piteux état. Les dossiers des sièges ne tiennent plus debout, les amortisseurs sont morts depuis quelques milliers de km, et la route est défoncée. Nous mettons 1heure pour faire 25km. Là, nous prenons le bateau pour Hai Phong. Et vu l’état du ferry qui prend les locaux à côté de notre embarcation, nous sommes plutôt contents. On nous dirait qu’il part à la casse directement que nous ne serions pas surpris !
Après 1 heure de bateau, un premier bus nous amène à la station de bus principale de Hai Phong pour prendre celui pour Ninh Binh. Alors que nous avons payé pour un trajet de 5h, on nous annonce maintenant que nous mettrons 7h30. Cool, c’est le Vietnam !
Alain en profite pour prendre quelques photos de l’animation routière des environs de la gare. C’est toujours un spectacle.

Nous arriverons à notre hôtel « chez Loan » vers 21h. Il est tenu par Loan comme son nom l’indique et s’annonce comme un hôtel où l’on parle français. Notre hôtesse, habillée en tenue traditionnelle, est une très belle vietnamienne d’une grande classe et un français impeccable. Notre chambre est très belle et grande. On a hâte d’être à demain pour découvrir la campagne environnante à vélo !

Publicités

7 réflexions sur “Les 3 à Cat Ba

N'hésitez à partager vos impressions. Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s