Les 3 à Sa Pa

20 Octobre 2016                    Galerie Photos

Lever du soleil sur la terrasse de l’hôtel avec vue sur la montagne et un ciel bien dégagé. Superbe !

Du coup, on se prépare vite, et on part marcher sur le seul chemin faisable sans guide, le village de Cat Cat, à l’ouest de Sapa. Le lieu n’est qu’à 3 km, mais, pour une mise en jambe et découverte des environs, ça le fera.

Le village est habité par l’ethnie Hmong. Il fut investi par les français pour y construire une centrale hydraulique sur la rivière importante qui le traverse. Elle descend de la montagne en une belle cascade, d’où le nom de Cat Cat, par déformation.

La partie du village visitée par le circuit organisé par l’office de tourisme porte peu d’intérêt, mais la cascade et les vues sur la montagne, les rizières et la forêt sont très jolies.

Nous revenons en fin de matinée. 161020-72-copierArrêt rafraîchissement en terrasse en face de la montagne, car il fait bien chaud. L’adresse est bonne. Nous restons pour déjeuner. [Fansipane Terrace Café, à la sortie de Sa Pa, sur la route de Cat Cat].

Nous retournons à l’office de tourisme pour réserver le trek d’un jour pour demain, et passons la fin de journée dans la chambre à faire l’école, car nous ne pourrons pas beaucoup travailler les jours suivants.
Nous ressortons en fin d’après-midi afin d’apprécier Sa Pa sous le soleil.

Nous recevons des nouvelles du Japon, qui viennent de subir un fort tremblement de terre. Mais l’épicentre était éloigné de Yokohama. Cool.

21 Octobre 2016

Nous sommes prêts dès 9h pour notre première marche dans les montagnes de Sa Pa. Ce matin, la vue sur la montagne n’est pas très dégagée, mais nous sommes super motivés.
Au programme, quelques villages au nord de la ville, à travers les montagnes, les rizières et les forêts.
A l’heure prévue, une jeune femme en costume Hmong, aussi grande que Jonas, toute en couleur et en sourire, se dresse devant nous et nous dit dans un anglais presque parfait : « Etes-vous la chambre 201 ? Je suis votre guide pour la journée. Je m’appelle Mi. »
Et c’est parti pour une journée de marche, de discussions sur les modes de vies locales, les villages, les ethnies. Mi parle un excellent anglais, et quelques mots de français qu’elle utilise avec Jonas. Elle a appris sur le tas, au contact des touristes dès son plus jeune âge.
Comme toutes les petites filles, elle a été envoyée par ses parents dans les rues de son village et de Sa Pa pour vendre aux touristes de l’artisanat local. C’est comme ça que les plus débrouillardes apprennent à parler l’anglais, et trouve un emploi de guide plus tard pour les agences de tourisme.
Les garçons sont plutôt envoyés dans les champs ou à s’occuper des buffles. C’est pourquoi on ne voit que des femmes comme guides des treks de courte durée.
Depuis quelques années, quelques écoles s’occupent d’enseigner l’anglais à des guides masculins afin qu’ils prennent en charge des treks de longue durée. S’occupant également des enfants, les femmes ne peuvent pas s’éloigner trop longtemps du foyer.
Mi file à toute allure tout en nous racontant sa vie et celle de son peuple. Nous lui demandons de temps en temps de ralentir, car nous voulons profiter pleinement de la vue, et avons tout notre temps. 🙂
Nous passons par Suoi Ho et Ma Tra, villages Black Hmong. Ces villages sont moins jolis qu’au Laos, mais les explications précises et nombreuses de Mi sur le mode de vie locale les rendent beaucoup plus vivants. Elle nous parle des animaux, de l’indigo, des aliments consommés, etc …

Les nombreuses rizières que nous longeons sont quasiment toutes enfumées par les paysans qui se débarrassent de la paille de riz, impropre à la fertilité de la terre, en les brûlant à même le champ. Une impression de fin de bataille !

Le chemin est régulièrement barré par des rivières à traverser par des gués rocailleux ou des petits ponts branlants, qui enchantent Jonas, très agile et à l’aise, voire parfois, un peu trop sur de lui …

Nous débutons une collection d’observations de papillons de plus d’une dizaine de cm d’envergure, et aux couleurs fluorescentes. Superbes !

Le soleil fait son apparition dans la matinée, et s’il fait de plus en plus chaud, les couleurs sont de plus en plus belles.

Nous traversons plusieurs types de paysages : forêts, rizières, plaines rocailleuses, et donc subissons d’importants dénivelés.

Nous déjeunons à Ma Tra 2, 161021-48-copiermême s’il était prévu que ce soit plus loin, mais Mi comprend
que Jonas en a assez pour ce matin, après 3 bonnes heures de marche.

Les dernières sections de la marche nous font successivement penser aux paysages de prairies en fleurs dans La petite maison dans la prairie 🙂

de Stone Forest, en Chine, et ses rochers karstiques noirs,

puis à Kyoto, et sa forêt de bambous, en beaucoup plus longue !

Nous arrivons à Ta Phin, village Black Hmong et Red Dao, vers 15heures, où un bus nous attend pour rentrer sur Sa Pa.

Merci Mi pour cette super journée !161021-60-copier

 
Dîner à Sa Pa. C’est vendredi soir, et des centaines de vietnamiens arrivent pour le week-end par bus entiers. Tout un groupe nous pourrira la soirée à l’hôtel par leurs cris, leurs courses dans les couloirs et leur sans-gêne global !

22 octobre 2016

Ce matin, nous partons visiter le Ham Rong park, en bordure de Sa Pa. Il est composé de beaux jardins notamment d’orchidées, malheureusement pas en fleur en cette saison,

d’une jolie forêt de rochers,

de parterres de fleurs,

et de quelques statues à la Disneyland qui gâchent le paysage, mais plaisent beaucoup aux enfants et donc à Jonas.

Lieu trop touristique pour nous, nous le quittons assez rapidement. Pourtant, nous y verrons nos premiers cherry blossoms (cerisiers en fleur) depuis notre arrivée en Asie. Coché !

Séance d’essai d’hoverboard pour Jonas et Alain – ils sont tous les deux rapidement à l’aise et adorent la sensation de glisse. C’est la fureur en Asie avec ces engins. On en trouve partout !

Déjeuner sur notre terrasse préférée au calme en face des montagnes et séance d’école pour Jonas. L’occasion de rencontrer deux jeunes français Adrien et Romain qui effectuent eux aussi un tour du monde accompagnés par une famille Ch’ti venue les rejoindre pendant les vacances scolaires. La même famille partira faire un tour du monde à partir de janvier. Commençant leur périple par l’Amérique du Sud, nous les recroiseront peut être !
De retour à l’hôtel ; nous préparons nos sacs pour notre trek à venir de 3 jours.

23 octobre 2016

C’est le départ pour un trek de 3 jours vers le sud de Sa Pa.
Nous retrouvons notre jeune guide Khu à 9h15 à l’association des Sa Pa‘ sisters qui aident les familles Hmong des villages alentours. Ayant déjà visité Cat Cat ; nous évitons le village par un raccourci à la pente vertigineuse. Aïe aïe les genoux.

Marche à flanc de montagnes le long des rizières en terrasse.

Nous rentrons ensuite dans la jungle de bambous et fougères immenses.

A chaque pause dans des petits espaces aménagés, nous sommes assaillis par une horde de petites filles vendant leur artisanat. A nous d’être bien ferme tout en restant poli pour leur faire comprendre que nous ne voulons rien acheter.

Arrivés à la rivière, Jonas et Alain jouent à escalader les rochers et observer les enfants qui pêchent en posant des nasses à poisson en osier sous les rochers.

Alex en profite pour discuter avec Khu, notre jeune femme guide. 161023-28-copierJeune maman de 28ans et d’une petite fille de 9 mois, appelée Jean, elle est guide depuis 3 ans et travaille en pleine saison 6 à 7 jours par semaine. Elle est fiancée depuis 3 ans et va se marier en novembre. Son mari ne travaille pas ; il s’occupe du bébé. Enceinte, elle a travaillé jusqu’à 8mois et demi, et a accouché chez elle avec sa maman.
Elle est très surprise que nous n’ayons qu’un seul enfant, et s’en étonne auprès d’Alex. C’est d’ailleurs une question qui nous est souvent posée au Vietnam.
Retour des garçons ; on repart le long des terrasses de rizières que l’on aperçoit à perte de vue. Les couleurs ne sont pas celles des cartes postales de fin d’été mais on s’en satisfait quand même.

On rencontre un peu de monde sur le chemin, ou quelques hameaux par-ci, par-là.

A midi, pause déjeuner très appréciée comme le coca frais qui l’accompagne.

Après-midi au milieu des fermes assez isolées les unes des autres ; chaque famille vit au sein de ses terres héritées de ses parents, et partagées entre frères.

Traversée du village de La Chai où on s’arrête dans une maison nous montrant les techniques agricoles d’aujourd’hui ou d’antan. Khu achète une canne à sucre et coupe des morceaux à chacun pour que nous puissions goûter. On mord, on aspire le jus et on recrache… Jonas adore…car évidemment c’est très sucré !

Nous passons, comme dans tous les villages, devant une « children garden », jardin d’enfants pour les 4- 6 ans, toujours comme toutes les écoles, propres et bien décorées.

Les enfants de 6 à 11 ans vont à la primary school ; les 11-16 ans, la secondary school. Pour l’université, seuls les « très intelligents » pourront recevoir une bourse ; les autres doivent payer : ce qui limite énormément l’accès à l’université pour les enfants villageois et la possibilité pour eux de trouver un job !
Arrivée à 15h à Ta Van, village de notre guide. Nous passerons la nuit chez une famille, loin du centre, où la vue depuis la terrasse est magnifique. Nous y rencontrons une jeune danoise, Cat et 3 italiennes habitant en Australie, Guilia, Stefania et Adrianna.
Après une douche bien méritée, partie de cartes jusqu’au dîner au grand plaisir de Jonas. A 17h, on nous sert une assiette de frites en guise d’apéritif, et à 18h30 un excellent dîner.
Parties de cartes et coucher à 21H15 car la maîtresse de maison nous attend pour se coucher à son tour. Il faut dire qu’elle est enceinte de 8 mois ½ … elle a le droit d’être fatiguée !
Coucher donc tôt pour tout le monde sur des matelas très bruyants et très très durs (et pourtant nous aimons les lits durs) qui rendront la nuit difficile pour Alain et Alex.

24 octobre 2016

Lever à 6 heures du matin pour Alain qui en profitera pour réaliser des photos de la montagne depuis la terrasse du homestay.

161024-12-copier
Jonas se réveille avec le nez pris et la toux… la journée qui commence bien ! Au petit déjeuner, excellentes crêpes, et cours international de préparation de crêpes suzette par Jonas à nos co-locataires.
Nous partons pour notre journée de marche avec les trois italiennes et Dong, leur guide. Comme la veille, balade dans les rizières, cascades et forêts.

Traversée de nombreux hameaux.
A la sortie d’une école, tous les enfants, pressés de rentrer chez eux, et tellement habitués à marcher, nous dépassent à pied, à vélo ou à moto.

Déjeuner à Sa Pan.

On repart pour une heure de marche avant d’arrivée dans notre nouvelle « homestay » où nous faisons la connaissance d’un jeune couple belge, Déborah et Louis, et d’un couple de polonais. Le dîner est servi à 17h30… record du monde ! A 18h15, nous avons fini… la soirée va être longue surtout qu’il y a une fête de mariage dans le village avec musique « techno » à fond. Toute la vallée les entend tellement c’est fort !
161024-117-copier

25 Octobre 2016

Le petit-déjeuner, à base de beignets de banane, est excellent.
Puis nous partons tous les 11, touristes et guides, pour une matinée baignade dans des cascades proches du village où nous avons dormi.
Excellent moment de partage entre tous, et les lieux sont magnifiques.

Nous revenons chez notre hôte pour un dernier déjeuner avant le retour en bus pour Sa Pa, sur une route défoncée et sous une pluie battante. Heureusement que nous ne sommes pas remontés à moto comme c’était prévu initialement !
Merci à Khu pour ces 3 jours de trek très agréables grâce à son sourire, sa bonne humeur, ses explications, et sa gentille relation avec Jonas.
161025-45-copier
Arrivés à Sa Pa, il pleut toujours aussi fort, or nous n’avons plus d’hôtel, et le bus pour notre prochaine destination n’est qu’à 21h ce soir.
Douche dans les locaux de Sa Pa ‘Sisters, puis on court se protéger dans un petit salon de massage. Jonas et Alex se font dorloter pendant 3/4h. Ils adorent !

Nous restons 1h dans un café, puis dîner pas loin de la gare de bus.
Nous y rencontrons Lucie et Pierre-Louis, 2 français en voyage de noce au Vietnam.
Nous prenons ensemble le sleeping bus pour Hai Phong vers 21h30, pour aller sur l’ile de Cat Ba, visiter le Vietnam maritime et ses pains de sucre par milliers !

Publicités

4 réflexions sur “Les 3 à Sa Pa

  1. Vos photos sont magnifiques
    Veinards profitez de vos massages
    Ici c est l’hiver, on a changé d heure il fait nuit tres tôt et il commence à faire froid
    Je me régale de vos petites aventures chaque jour
    Merci
    Bises à tous
    Flo

    Aimé par 1 personne

N'hésitez à partager vos impressions. Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s