Les 3 au Vietnam : Hanoï

15 octobre 2016

Notre avion pour Hanoï décolle de l’aéroport de Tokyo avec 30 minutes de retard. Merci encore une fois Japan Airlines. Nous arrivons donc tardivement à Hanoï vers 23 heures dans une ambiance surchauffée et bruyante ; quel choc après le Japon ! Ça grouille de partout : scooters, klaxons, des gens partout, musiques dans les bars… On retrouve le joyeux « bordel » de la Chine ! Notre hôtel est très bien placé, au centre de la ville ; ce qui induit que nous allons ressortir nos bouchons d’oreille pour la nuit :).

16 octobre 2016

Nous passons une bonne nuit et ne sommes pas réveillés par la lumière du jour. C’est bizarre ! Nous ouvrons les rideaux pendus tout le long du mur, et découvrons qu’en fait, il n’y a pas de fenêtre. Mauvaise surprise ! Après une petite séance de français à la lumière du néon, nous partons faire connaissance avec la ville. Notre première impression est que les visages des vietnamiens nous semblent plus familiers que les visages des chinois et des japonais.
Nous sommes aujourd’hui dimanche ; les rues sont bondées de milliers de vietnamiens en famille, notamment autour du lac Hô Hoàn Kiêm. La chaleur, le bruit et le monde nous tournent un peu la tête ; on a sans doute besoin d’une journée pour nous adapter.

Nous cherchons le théâtre des marionnettes sur l’eau pour réserver une séance dans l’après-midi.
Puis nous suivons un circuit pédestre du guide dans le vieux quartier d’Hanoï, cœur battant de la ville et organisé autour de 36 rues thématisées par métier.

Beaucoup d’anciennes maisons ou petits immeubles coloniaux, mais malheureusement beaucoup sont décrépis. Dommage !

A 16 heures, nous assistons à la représentation du spectacle de marionnettes sur l’eau, tradition vietnamienne, accompagné d’un orchestre d’instruments également traditionnels. La technique aquatique permet d’obtenir de très jolies scènes, même pyrotechniques, jusqu’à une douzaine de marionnettes en même temps, au milieu d’un décor de théâtre grandeur nature, sans voir le moindre effet. Un excellent moment de chants, musiques et danses.

En fin de journée, sur les places les plus grandes, beaucoup de rassemblements sportifs, de danse ou de gymnastique, comme partout en Asie.

Dîner dans une gargote locale sur le trottoir au milieu des scooters. Malgré l’environnement, au milieu des pots d’échappement, c’est excellent. Jonas fait le malin pendant le repas et croque un petit morceau de piment ; comme cela ne lui fait rien, il retente l’expérience avec un morceau plus grand ! Evidemment, ce qui devait arriver, arriva : transpiration, larmes, bouche en feu pendant 15 minutes… On pense qu’il a compris la leçon et ne le refera pas :).

161016-65-copier
Pour autant, cela ne l’empêche pas, de retour de dîner, de dévorer, dans le lit, son nouvel exemplaire d’Harry Potter qu’il ne veut plus lâcher. Sauf pour un long Skype avec les familles Gréaud et Laurana. C’était super sympa de vous avoir !
Avant de rentrer, nous nous sommes promenés autour du lac illuminé. Nous avons pu compléter notre collection de mariés, et admirer le temple, image connue de Hanoï.


17 Octobre 2016

Au programme d’aujourd’hui, les quartiers plus huppés de Hanoï avec l’opéra, le musée de la femme vietnamienne, et la prison de Hao Lo.

Nous nous promenons le long de grandes avenues, où les grands hôtels de luxe intéressent beaucoup Jonas qui se verrait bien dedans. On essaye de lui expliquer qu’une nuit là-dedans vaut quelques mois de tour du monde ! Et qu’il fera ce qu’il voudra de son argent s’il peut plus tard se le payer, mais que notre choix se porte plus sur les mois de voyages que sur les nuits d’hôtels !

Le musée de la femme vietnamienne présente son influence sur la société ancienne et moderne, le regard que cette société porte sur elle, son rôle au sein de la famille, et  …. Il s’avère super intéressant, très bien fait, et abordable même pour les enfants, car également commenté en français.

Nous déjeunons d’un Bun Chà, sur le trottoir, comme la plupart des gargotes de la ville, pour 3,5€ au total.
Bun Chà, spécialité locale à base de bouillon, vermicelles, porc grillé au barbecue, légumes et herbes. Excellent !

Puis nous filons vers la prison Hao Lo, bâtiment construit en 1896 par les français, appelé ironiquement Hanoï Hilton par les américains quand ce sont eux qui étaient majoritairement emprisonnés dedans. Le but des français d’Indochine est d’incarcérer les patriotes vietnamiens et les combattants révolutionnaires. Elle sera en activité jusqu’en 1954 où elle devient prison pour les criminels de droit commun, puis de 1964 à 1973, pour les pilotes américains. Aujourd’hui, il n’en reste plus qu’une partie servant de musée. Les conditions de détention étaient horribles. Les prisonniers étaient entassés dans des grands dortoirs, les pieds enchainés, où dans des cellules infâmes avant d’être torturés et guillotinés. En tout cas, c’est comme cela que le présente les autorités actuelles en ce qui concerne la période française, et nous voulons bien le croire. Les descriptions de la période vietnamienne avec les prisonniers américains sont beaucoup plus douces, et confortables. Sont présentés de nombreuses photos avec des prisonniers souriant, jouant aux cartes, faisant du sport avec les soldats vietnamiens, des cadeaux faits par les prisonniers américains aux directeurs du centre. Propagande, quand tu nous tiens … :). Mais tout est intéressant à connaitre et analyser, le fond comme la forme.
C’est un excellent cours d’histoire, et de lecture d’image et de compréhension de texte pour Jonas.

L’école du jour se termine à l’hôtel avec du français.
Nous ressortons pour dîner, et apprécions une glace en faisant le tour du lac Hô Hoàn Kiêm de nuit tout illuminé. On ne s’en lasse pas.

18 Octobre 2016

Ce matin, nous nous éloignons du centre de la ville pour visiter 2 fiertés de la ville et du pays : le temple de la Littérature Confucéenne et le mausolée de Hô Chi Minh.
Le premier, fondé en 1070, vit nombre de fils de sang royal, de mandarins et d’aristocrates y poursuivre leurs études pour devenir lettrés et hauts fonctionnaires, de 1076 à 1915. La règle se basait sur l’enseignement de Confucius. Un de lieux du temple, le lac de la clarté céleste, est même imprimé sur le billet de 100 000 dongs. Même au milieu de la ville, on y ressent une impression magique de quiétude, on se sent transporté dans un autre temps. Chacune des pierres, des arbres et des bâtiments vous attire et semble vouloir vous raconter des histoires par milliers.

Puis nous partons pour un tout autre thème, le parc de l’oncle Hô, comme l’appellent familièrement et admirativement les vietnamiens.
Le mausolée a été construit pour accueillir la dépouille mortelle de Hô Chi Minh, fondateur de la république démocratique du Viêt Nam, décédé en 1969. Il constitue un véritable lieu de pèlerinage pour les vietnamiens en l’honneur du « père de la nation ». Autour, on y trouve un jardin, et un musée à l’honneur de l’Oncle Hô, et de la révolution.
Là, gros flop, car nous arrivons à 11h passé, soit après sa fermeture. On se rabat sur le jardin, mais on s’aperçoit vite qu’il est complètement inintéressant. On se presse vers le musée, pour lire qu’il ferme entre 12h et 14h … Bon, on décide à l’unanimité qu’attendre 2 heures pour un cours de propagande, aussi intéressant soit-il, ne valait pas le coup. Tant pis. Z’ont qu’à travailler entre midi et 2 !

Du coup, nous décidons de passer une après-midi moins politique, et plus balnéaire, le long du lac de l’ouest, gigantesque lac dans la ville. En s’aventurant dans les petites rues pour éviter les grandes avenues, nous tombons sur un temple encore entouré d’eau, puis un grand jardin sympa.

Pause-café sur une terrasse, visite de la pagode Tran Quoc, traversée du lac sur le pont Than Nien. Après-midi moins intellectuelle que prévu, mais bien agréable.

161018-59-copier

Retour à l’hôtel pour l’école, puis on ressort diner au Bun Chà N°1, sur recommandation de notre hôtel. Carrément excellent !

On se refait le quartier des 36 métiers pour quelques achats, tee-shirt pour Jonas, carte postale pour MamieNine (1 par pays, on tient notre promesse pour l’instant, Mamie d’amour !).

Bon, ce soir, on laisse tomber le tour du lac … Demain, on se lève tôt pour notre prochaine étape : Sa Pa, dans les montagnes du nord du pays.

 

Publicités

8 réflexions sur “Les 3 au Vietnam : Hanoï

  1. HAAAA ! Enfin des photos connues ! Heu….pas de pb de jambes au théâtre des marionnettes ? Guénolé était resté debout….
    Et vous avez loupé la visite du tombeau de HO ! Halala ! Je suis spécialiste des tombeau de dictateurs, Attention aux horaires !

    Aimé par 1 personne

  2. Enfin le vietnam. Si vous avez des adresses sympas dans le sud et le centre, tu penses à moi Alex. Je suis preneuse pour nos 15j fin décembre. Et oui, que 15j mais c’est déjà bien. Continuez à profiter ! quelle belle aventure. Bises

    Aimé par 1 personne

  3. J’adore le coup du piment, Jonas. Testé chez nous aussi avec des petits un peu trop sûrs d’eux. Et le résultat était le même : des larmes, une bouche en feu… tu pourrais tenter un défi : goûter et comparer les piments dans les pays du monde où tu vas. D’accord ?

    Aimé par 1 personne

N'hésitez à partager vos impressions. Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s