Yokohama – Tokyo

08/10/16

Un coup de Shinkansen, et nous voilà dans la gare de Shin-Yokohama, où Rémi, ami connu chez Autoliv en France et expatrié au Japon depuis 10 ans, et Enoal, son ainé de 4 ans, nous récupèrent en voiture. Depuis le temps que nous avions promis de venir au Japon les voir, quel plaisir de se voir ici !

Qui connait Rémi, sait que tout commence par un bon repas :-). Nous passons manger un ramen dans une cantine locale près de la maison.
Ramen = bol de soupe + nouilles + ce que tu veux : viande, légumes, œuf …. C’est bon, et ça cale bien.
A la maison, retrouvaille avec Shihori, épouse de Rémi, et Nolan, leur petit dernier de 18 mois. Belle et grande maison pour le Japon, dans un quartier résidentiel tranquille de Shin-Yokohama, avec terrasse donnant sur l’océan. Cool !

Rémi et Shihori ont invité des amis pour un barbecue « à la française », mais à l’heure japonaise : arrivée des invités vers 16h et début du barbecue vers 17h. Au menu : poissons séchés, saucisses, fruits de mer, poissons… On se régale. Alain a un grand coup de cœur pour le Katzuo (thon aux herbes japonaises)… So delicious !
Soirée très sympa où les cultures se mélangent. John, australien, marié à  Yoko, japonaise, Sara, leur fille, Luis, brésilien, marié à Naoko, japonaise, et Noriko, amie japonaise de Shihori.  Enoal, du haut de ses 4 ans, discute avec tout le monde et passe du japonais, à l’anglais en passant par le français. Impressionnant !

09/10/16

Le lendemain matin est pluvieux ; le typhon est passé par ici. Matinée à la maison, puis déjeuner dans un très bon restaurant de sushis où chacun se sert en prenant les sushis/makis de son choix qui avancent sur un tapis devant soi. Le côté ludique du restau plaît beaucoup à Jonas ; c’est lui qui va en déguster le plus !

Balade dans le centre commercial avec passage obligé au Pokémon center.

Petit tour dans la ville entourée de grandes tours, animée par des groupes de jazz. Présence d’un grand voilier de la marine nationale japonaise sur l’étendue d’eau du centre ville.

Retour à la maison. Jeux avec les enfants et dîner d’une « mâchoire de thon au four ». On se régale encore une fois !

10/10/2016

Matinée consacrée à l’école. Départ vers midi pour le magnifique parc Sankei-en de Yokohama, autrefois la propriété d’un riche marchand de soie Tomitaro Hara.

Pique-nique sur place et balade autour des jardins, pagode, étang et maisons japonaises.

Comme dans chaque parc et jardin, on rencontre des jeunes mariés pour des séances de photos. Alex adore – elle débute une petite collection.

Pour le dîner, Rémi, Shihori et Alain passent en cuisine pour nous préparer une spécialité d’Osaka « le Takoyaki » : c’est une boule de pâte légèrement croustillante à l’extérieur, presque liquide à l’intérieur, contenant un morceau de poulpe, cuite sur une plaque spéciale. En complément, Rémi nous prépare des morceaux de poulet marinés frits (Tori no karaage). Encore une fois, on sait on se répète, on se régale !

En soirée, nous préparons le programme des journées suivantes : Hakone pour demain, et Tokyo.

11 Octobre 2016

On se lève tôt car nous avons 2 heures de transport avant d’atteindre Hakone, et pour accompagner Rémi dans son chemin quotidien vers son travail puisque nos chemins sont communs jusqu’à Shin-Yokohama. Tous les costards-cravates occupant les trains à cette heure-ci, et ils sont très nombreux, sont bien surpris de voir 3 touristes au milieu d’eux !

Après multiples trains et bus, nous atteignons la station thermale, connue pour ses volcans actifs, ses sources chaudes naturelles, et son lac Ashi, d’où on peut apercevoir le mont Fuji … par temps clair.

Nous débutons notre tour du lac par une petite balade le long d’une avenue de cèdres anciens, très majestueux. En sortie de la forêt, nous apercevons furtivement le haut du Fuji-san par-dessus les nuages, mais le temps de sortir l’appareil-photo, il disparait à nos yeux, sans avoir eu le temps d’immortaliser cet instant rare, et carrément unique pour nous au final.

Puis nous prenons le ferry-pirate (Si, il y avait des pirates ici, il y a très très longtemps … 🙂 ) pour traverser le lac. La vue sur les montagnes alentours, et les forêts de pins et feuillus qui les habillent, est magnifique. Il ne manque qu’un peu de soleil et de chaleur.

Petite pause déjeuner de pates au sarrasin (subo) et tempura de légumes et crevettes, au bord du lac avant d’attaquer la montagne.
Puis nous prenons les télécabines pour le mont Owakudani et son activité volcanique audible depuis le lac par à-coups. Impressionnant. En haut, de grosses fumerolles s’échappent du sol et de la mine de soufre. Le chemin de promenade autour du mont est fermé pour cause d’activité volcanique trop intense. Dommage.

Nous sommes surpris par la présence au sol partout sur le site d’un tapis de coquilles d’œuf cassées. Nous comprenons plus tard dans les magasins que tout le monde mange des œufs noirs, spécialité du coin. Ils sont cuits dans les sources d’eau chaude chargée de soufre.
Pas pu goûter, Sold out !

Nous redescendons par télécabine, puis funiculaire. Nous faisons un arrêt au parc Gora pour le traverser et atteindre la prochaine station de train à pied.

C’est un jardin à la française, un grand bassin-fontaine, et les rosiers en fleurs à cette saison, des serres de fleurs tropicales et d’hibiscus. Une place tranquille et reposante pour apprécier un thé japonais et quelques cookies …

S’en suit une dernière marche dans la forêt avant d’atteindre la gare pour le train de montagne.
Un chemin superbe à travers la forêt, bordé d’hortensias, traversé de cascades et de petits ponts.
Son tracé est surprenant car le train avance en « feuille morte », dans un sens, puis dans l’autre, au gré des aiguillages.

A Odawara, nous reprenons notre série de trains rapides jusqu’à Shin-Yokohama, où Rémi nous attend pour rentrer à la maison. Journée éreintante, mais la balade est sympathique et vaut le coup. Seul regret, nous ne cocherons pas le mont-Fuji sur notre must-list.

Et nous avions sous-estimé la baisse de température entre le niveau de la mer et la montagne. Du coup, Jonas et Alex ont eu pas mal froid, et Jonas revient avec un bon mal aux oreilles. Aïe, pas bon.161011-82-copier

Pour nous remettre, Shihori et Rémi ont prévu un repas de makis faits main, mode de consommation habituel des japonais à la maison. On prend une feuille d’algue dans la main, on étale le riz, on met au milieu ce qu’on veut : poisson cru, crudités, œufs de poisson, etc …. On roule en cône pour éviter que tout tombe quand on mord dedans, et hop !

Encore une super journée !

12 Octobre 2016

Alain et Rémi se lèvent tôt pour un petit tour au marché aux poissons de Yokohama.

On y trouve toutes sortes de poissons : d’énormes thons rouges de 50kg, des morceaux de baleine – pour l’étude scientifique, bien entendu – on dirait de la viande de bœuf bien persillée, des fugus, le poisson mortel, etc … des dizaines de poissons différents, des coquillages de toutes les tailles.
Ils reviennent avec quelques morceaux de thons.

La matinée est consacrée à l’école. Puis nous partons pour 3 jours à Tokyo.
Nous arrivons directement dans le quartier de Ueno, en face du zoo.161012-7-copier Le but : voir les pandas que nous n’avons pas pu voir en Chine. Bon d’accord, il y aussi Beauval, mais ce n’est pas prévu dans notre tour du monde 🙂 …
Superbe visite qui nous prend plus de 2 heures. Beaucoup d’animaux sympas à voir, dont les fameux pandas, un magnifique tigre, et un « truc » de la préhistoire incroyable : la cigogne à bec en sabot ! 1,50m de haut. Jamais entendu parler.

Nous partons pour récupérer notre chambre d’hôtel pas loin de là.

Traversée d’Ameyayokocho Market, rue marchande de gadgets. Petit coup de mou d’Alex, on se pose 10 minutes avant qu’elle ne tombe dans les pommes. Quelques amandes et hop, ça repart !

On installe nos affaires dans la chambre, et on repart aussitôt pour le quartier électronique d’Akihabara. On y voit d’immenses magasins de matériels électroniques et jeux. Coloré, et animé.

On poursuit la balade la nuit tombée, et remontons jusqu’à l’hôtel. Sur les grands boulevards, les lolitas-rabatteuses des clubs privés environnants spécialisés distribuent des flyers promotionnels aux costards-cravates sortant du travail ; des fans de tous âges de chanteuse-lolita de 20 ans font la queue pour un autographe.

13 Octobre 2016

A la sortie du bain matinal de Jonas, l’eau s’évacue malencontreusement dans la cabine de douche. Voulant nous avertir, il ouvre la porte étanche de la cabine …., et inonde la chambre. Une vraie piscine !
Les gérants de l’hôtel se plieront en 4 d’excuses plates, et nous récupérerons notre chambre sèche le soir même…

Aujourd’hui, nous faisons le quartier de Shibuya, célèbre pour son carrefour traversé par des milliers de piétons à certaines heures, ses rues marchandes, animées, colorées, et sa population parfois loufoque.
Nous passons d’abord par une librairie internationale près de Shinjuku Station, dans le building Takashimaya Times Square, pour trouver quelques livres et le guide du Vietnam, notre prochaine destination. Jonas avait perdu dans l’avion pour Shangaï le tome 1 d’Harry Potter, alors qu’il venait de le commencer. Il est donc tout heureux de pouvoir poursuivre sa lecture. On prend même le tome 2, et quelques autres pour nous. On achèterait bien une grosse pile de bouquins, mais c’est lourd à porter ! Ici ils sont à fond dans Halloween, et dès le 1er Novembre, ils passeront aux décorations de Noel, même s’ils ne le fêtent pas. C’est, pour eux, une opération promotionnelle de fin d’année !

Ensuite, Shibuya Station pour le célèbre carrefour. Ce n’est pas l’heure des foules bien denses, mais c’est déjà bien amusant. Un groupe de karts pilotés par des héros de comics et mangas stoppé au feu rouge n’attend que les clics de notre appareil photo !

Suite du programme : Takeshita Dori, rue marchande girly, avec ses clubs de rencontre aux photos de garçons à l’entrée, ses clubs de jeux pour filles, ses magasins de déguisements, etc … Délirant.

Un point de la must-list de Jonas concernait les cafés à chats du Japon. Et ce quartier en est rempli. Sauf qu’à l’entrée, on se fait refuser car Jonas est mineur ! On demande la raison de cette exigence. Nous n’aurons jamais de réponse. Trop naze !

Après la pause déjeuner, nous rentrons dans le parc Meiji Jingu, son jardin, ses forêts, et son sanctuaire Shinto. La forêt et sa canopée sont tellement denses qu’on a l’impression que la nuit est tombée. Nous ne restons pas très longtemps.

Nous repartons pour Shibuya afin d’y être aux heures de sortie de bureau, et au crépuscule.
Un passage par Shibuya Hikarie, une immense galerie marchande, et son hall supérieur d’où on voit le quartier de haut, une petite pause goûter, et re-Shibuya crossing pour le plaisir 🙂 !

Après ça, on retourne à l’hôtel, car les jambes sont mortes.

Dîner pas loin de l’hôtel.

14 Octobre 2016

Ce matin, lever tôt pour assister au top 1 de la must-list Japon de Jonas : un entrainement de Sumo.
Nous appelons tous les soirs la salle depuis 3 jours pour savoir s’ils s’entrainent ou pas le lendemain matin, et hier soir, la réponse était positive. Super !
Nous sommes à 7h devant les fenêtres de la salle d’entrainement d’Arashio.

Ce sont de vrais athlètes, malgré la graisse qu’ils prennent exprès pour peser le plus lourd possible en mangeant le plus souvent possible, et juste avant les phases de sommeil afin que la moindre calorie soit profitable.

Pour autant, leur souplesse, leur force d’impact, et leur vitesse de mouvements sont impressionnantes.
Nous restons 1 heure à les observer en silence. Ils sortent dans la rue de temps en temps pour se reposer quelques minutes, ou refaire leurs bandages, car la salle est très petite, et on ne voit pas de vestiaires. On a donc tout le loisir de les voir à 2 mètres de nous, habillés juste de leur « slip » de cuir. Bien sûr, à part les touristes, personne n’est surpris de les voir comme ça dans la rue.
Chaque combat dure quelques secondes. D’abord une phase de lutte pour poser les mains sur la poitrine de l’autre, et le soulever légèrement, pour le pousser hors du cercle de terre battue. Le vainqueur est à chaque fois honoré par l’ensemble des athlètes par des grognements, et ils viennent tous dans le cercle de combat pour l’entourer et le féliciter.
C’était cool, ça valait le coup. Check !

Puis nous partons pour le quartier d’Asakusa, voir le temple Senso-ji, les rues marchandes Nakamise et Denbouin. C’est un quartier préservé de l’époque Edo (1600-1868), avec ses échoppes en bois.
Ça change des buildings et des écrans géants ! Ici, c’est plutôt dessins sur rideaux métalliques ou portes en bois.

Quelques achats de souvenirs. On se lâche un peu, car Rémi nous a proposé gentiment de les rapporter en France d’ici peu. C’est cool, parce que c’est frustrant de ne rien ramener, quand on doit porter dans les sacs pour un an.
Dernière étape de nos journées tokyoïtes, la tour Sky Tree et ses 634m de haut. Plus de 2 fois la tour Eiffel !
Sur le trajet, nous passons devant le siège social d’Asahi, 1er brasseur du Japon, et acteur du marché mondial. Ça, c’est Alex qui fait son benchmarking !
Nous montons au 1er étage d’observation de la Sky Tree, à 350m. C’est déjà très spectaculaire !

161014-100-copier
Bon, comme nous l’avions déjà annoncé, il faisait trop nuageux pour voir le mont Fuji. Sniff, c’était notre dernière chance.

Avant de repartir pour Yokohama, pause de 2 heures au Starbuck du coin et évaluation de mathématiques sur les unités de temps et durées. 17/20. Bravo Jonas !

Nous retrouvons la famille Padel à la gare de Shin-Yokohama, pour une soirée restaurant spécial tofu.

Un challenge que s’est fixé Rémi de nous faire aimer le tofu japonais, alors que nous avions raconté que nous n’étions pas fan du tofu chinois. « Rien à voir » qu’il nous a dit 🙂 !
Restaurant superbe, style maison de thé, plein de salles séparées, avec table unique.
Une multitude de plats différents nous sont servis, à base de tofu, cuisiné ou simplement préparé différemment : crémeux ou solide, cru ou cuit, seul ou accompagné. Nous sortons repus, convaincus que le tofu peut se manger avec plaisir, … mais bon, ce n’est pas ce que nous retiendrons de la cuisine asiatique :-).

Excellente soirée, excellent séjour, merci les amis ! Pour votre accueil, votre gentillesse et votre amitié !

161014-136-copier
Demain, il sera l’heure de quitter le Japon, pour de nouvelles aventures des 3 au Vietnam !

Publicités

7 réflexions sur “Yokohama – Tokyo

  1. Merci, j’ai tellement de souvenirs du Japon que c’est un plaisir de lire vos aventures…. culturelles ou culinaires.
    J’en rêve et j’en salive ….hmmmm les sushis avec plus de poisson que de riz, les Takoyaki (hmmmmmmmm), les ramen…..
    Vous n’avez pas tenter l’exercice de pliage de gyozas ? C’est assez drôle si on le fait en même temps que Shiori (plutôt frustrant d’ailleurs ;))

    Aimé par 1 personne

  2. Je n’y tiens plus, je dois vous l’avouer: quel plaisir de lire vos chroniques! J’ai particulièrement apprécié votre récit du Japon, pays que mon mari et moi rêvons de découvrir. J’attends avec impatience la suite des aventures des 3 au Vietnam que je connais un peu et qui m’a enchantée. A très vite!

    Aimé par 1 personne

N'hésitez à partager vos impressions. Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s