Osaka – Hiroshima – Miyajima

Arrivée à Osaka à 23h avec 2 heures de retard. Merci Japan Airlines ! Du coup, plus de train pour le centre-ville, nous devons prendre le bus et surtout comprendre comment acheter les tickets. On se trompe mais, heureusement les japonais disciplinés en ligne devant le bus, attendent sagement que nous allions changer nos billets ! Alors qu’il y avait plus de monde patientant pour monter que de places libres dans le bus …. Premier choc culturel …

30 Septembre 2016,

Le lendemain matin, nous choisissons de visiter le château. Très beau monument, situé dans un grand parc de la ville avec un musée à l’intérieur.

Sous un soleil de plomb, on cherche l’ombre pour se poser, tout en ayant une petite pensée pour Shanghai actuellement dans le typhon. Déjeuner dans le parc. Au menu du jour, spécialités locales : brochettes de crabe, frites brochettes et glaces au thé vert… pas très diététique tout cela, mais très bon !

Visite de la ville et de ses galeries marchandes l’après-midi ; chaque rue ressemble à un parc d’attraction avec des enseignes qui clignotent de partout, des animaux et/ou personnages animés, des vendeurs qui crient les promotions dans la rue.

Nous tombons sur la représentation de groupes de musique composés de jeunes japonaises avec des groupies masculins complètement hystériques. C’est drôle !

Dîner à côté de l’hôtel dans un restaurant indien. Bon d’accord, pas très typique, mais il pleut très fort et nous en avons plein les jambes 🙂 !

1er Octobre 2016,

Après une séance d’école, nous quittons Osaka pour Hiroshima par le TGV japonais – le Shinkansen, train très confortable et plus spacieux que nos TGV.

Arrivés à Hiroshima, nous nous rendons dans notre chambre d’hôtes située en dehors de la ville, dans une maison traditionnelle avec tatamis, futons, paravents, murs en papier… Jonas adore ; chaque arrivée dans un nouveau logement est un moment de découverte et de jeu pour lui. Le lieu étant un peu perdu dans un village de montagne, on se rend au supermarché du coin pour acheter notre dîner. Repas comme à la maison, dans la cuisine commune en compagnie d’un australien cycliste, and so british.

02 Octobre 2016,

Journée importante pour nous car nous partons visiter le parc de la paix. Il contient différents mémoriaux et musée en hommage aux victimes d’Hiroshima. Nous commençons par le Dôme, le seul monument de la zone qui a résisté à la bombe, alors qu’il est situé à moins de 500 mètres du centre de l’explosion. Sur place, un japonais nous explique qu’il était dans le ventre de sa maman lors de l’explosion (4 mois) – les enfants ayant subi les radiations étaient considérés comme des parias car contaminés et donc supposés contagieux ; ils étaient donc exclus et isolés… Cette fausse croyance a perduré pendant des années.

Un peu plus loin, a été construit un mémorial en souvenir des enfants victimes. De nombreux groupes scolaires s’y recueillent ; c’est très émouvant pour eux et pour nous ! En hommage, ils pendent des colliers de 1000 petites grues pliées, des origamis appelés Sembazuru.

Au sein du musée, on sent beaucoup de respect et d’émotion de la part de tous les visiteurs. Le circuit est très pédagogique, basé sur des histoires individuelles, des photos, des affaires personnelles de victimes. C’est très impressionnant et parfois difficile à regarder.

Rien n’est indiqué sur les causes de cette explosion nucléaire. Tout est orienté autour de messages de paix, pour que cette tragédie ne se reproduise jamais. Nous avons essayé d’accompagner le mieux possible Jonas dans cette visite en lui expliquant au maximum de ce que nous pouvions, tout en lui évitant certaines photos insupportables pour un enfant de 9 ans.
Pourtant nous comprenons qu’il soit nécessaire de ne rien cacher de l’horreur pour que les générations suivantes soient bien conscientes, et pleinement investies dans la recherche de la paix. Ce commentaire naïf prenant tout son sens en ces périodes de renouveaux nationalistes un peu partout dans le monde.

Déjeuner pique-nique dans le jardin du site, puis visite du château de la ville. Il est évidemment reconstruit entièrement, et à l’intérieur, le musée, tout en japonais, laisse un peu sur sa faim. Il est pourtant permis de revêtir une armure de Samuraï, ce dont ne se prive pas Jonas.

Nous avons également le plaisir d’assister à une cérémonie de mariage traditionnel. Sous ce soleil, on plaint les mariés qui transpirent dans leurs kimonos. Mais ils ont tous l’air de bien s’amuser. Et nous aussi de les voir ; ils sont tous magnifiques !

Dîner à la guest house et soirée télé devant la fin des Tuches 2 – un peu de légèreté pour conclure notre journée 🙂 !

03 Octobre 2016,

Ce matin, nous prenons le train, puis le ferry pour visiter l’île de Miyajima, connue comme l’un des trois plus beaux sites du Japon, célèbre notamment pour son sanctuaire et son Torii flottants rouge vermillon.

Dans le train, puis sur le ferry, nous rencontrons un vieux monsieur japonais qui a très envie d’échanger avec nous sur Miyajima ; il nous montre ses peintures aquarelles, nous offre un crayon, ses bonbons pour la gorge, et ses tranches de pain de mie pour nourrir les biches de l’île. En effet, nous comprendrons plus tard que des cerfs et des biches sauvages vivent et circulent sur l’île au milieu des touristes.

Nous retrouvons notre nouvel ami sur le ferry. Il nous apporte une carte de l’île qu’il est allé chercher exprès pour nous à l’office de tourisme, et trouve un couple de japonaise parlant anglais pour nous traduire tout ce qu’il veut nous expliquer sur le site. Des paysages époustouflants au cœur des îles de la Mer de Seto, des temples et des sanctuaires dont l’un est inscrit au Patrimoine Mondial, une nature abondante, une forêt primaire, des cerfs et des singes, un lieu chargé d’Histoire et de mystères vieux de plus de 1400 ans, et les meilleures huîtres du Japon. Tout un programme !

Dès la sortie du ferry, nous tombons sur quelques biches et faons réclamant à manger. Nous avions un peu de mal à le croire, mais c’est bien vrai. D’ailleurs, une bête bien vive réussira à nous priver d’une partie de notre carte :). Il faut réellement faire très attention à ses affaires !
161003-26-copierNotre hôtel est à 300m du ferry. Très bien situé. La chambre mignonne et grande, vue sur la mer. Le personnel salue tous les clients 25 fois par jour, se pliant à 90° à chaque fois. C’est tout un art de s’incliner devant un ascenseur sans se taper le front sur la porte !

Nous partons rapidement nous promener, d’abord dans le petit village. Les spécialités de l’île sont les huîtres et les cuillères à riz, à toutes les sauces, et toutes les tailles !

Puis nous montons rapidement sur la montagne.
D’accord, elle culmine seulement à 560m, mais quand vous partez du niveau de la mer, et sur une distance aller-retour de 7 km, ça fait une bonne montée à plus de 20% de moyenne ! Alex avait imaginé une journée en station balnéaire. C’est raté !
Heureusement, nous sommes (presque) au frais dans la forêt : 30°C/95% humidité. Alex aurait gagné le concours de tee-shirt mouillé s’il y en avait un eu en haut ! Pourtant, malgré les efforts et les conditions, la ballade est magnifique. Le chemin est parsemé de champignons, de mousses aux verts fluorescents, et les rayons du soleil traversant la futaie éclairent magiquement nos pas. ( 😉 )

Malheureusement, Jonas apprécie moyennement, car de nombreux panneaux avertissent de la présence de vipères, et cela l’effraie tout le long de la marche.

Arrivés sur le mont Misen et ses petits temples, la vue à 360° sur les petites îles, la mer de Seto, la côte d’Hiroshima et Miyajima-Gushi fait très vite oublier les efforts endurés.

Nous descendons bien plus rapidement vers le village par un autre chemin pour voir le temple Daisho-in au milieu des arbres. Pas le temps de s’arrêter pourtant, car le crépuscule approche, et nous ne voulons pas rater la vue du Torii sous le soleil couchant. C’est également marée basse, nous en profitons donc pour nous approcher du monument au plus près.

161003-247-copier
Le premier qui commente sur la présence des horribles filets autour d’un des poteaux (travaux de peinture) sera amendé du montant de nos prochains billets de voyage pour Miyajima, que nous serons obligés de refaire un jour pour en apprécier pleinement la vue … Grrrr… 🙂 !
Bah, il faut bien un peu de frustration pour savoir tout apprécier !

Nous rentrons à l’hôtel pour une bonne douche fraîche, nous reposer quelques instants vêtus des kimonos fournis par l’hôtel, un long skype très agréable avec Papy/Mamie de Narbonne, et nous ressortons dîner. Au menu, huîtres locales et leurs différents modes de cuisson. Succulent.

4 Octobre 2016,

Nous réglons le réveil à 7h00 pour aller voir le Torii à marée haute, avant l’arrivée du premier ferry, et ses cohortes de touristes et de groupes scolaires. Mais c’est à 5h30 qu’il aurait fallu le régler … Les ferrys et les scolaires démarrent très tôt !

Nous nous promenons le long de la jetée. Il ne fait pas encore très chaud. C’est bien agréable.

Nous revenons à l’hôtel pour petit-déjeuner et ranger les sacs. Puis dernière promenade dans le village avant de reprendre le ferry.

Nous visitons le sanctuaire principal de l’île, magnifique avec ses couleurs rouge vermillon et noir, au-dessus de la mer, et procédons à l’achat du souvenir du Japon pour Jonas. Il a décidé que ça serait un Torii miniature en bois. Dernières huîtres sur le pousse, cuites au barbecue (yakigaki).

Puis nous reprenons notre chemin pour une nouvelle destination : ferry, train, et shikansen pour Kyoto, chaque étape à la minute près. Félicitations à l’équipe organisatrice !

Publicités

10 réflexions sur “Osaka – Hiroshima – Miyajima

  1. Ce qui m’épate rourjiurs autant, dans vos tranches de vie, c’est la spontanéité des gens qui viennent discuter, partager un bout de leur savoir, créer du lien avec vous, même avec la barrière de la langue ! Promis, dans le métro, je vais causer à tous les touristes que je croise 😉. Sinon, les huîtres à l’apéro, au goûter, au petit déjeuner, cest bon ?

    Aimé par 1 personne

N'hésitez à partager vos impressions. Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s