Les 3 sur la Muraille de Chine …

6 – 7 Septembre 2016 :
La matinée est consacrée aux affaires courantes, à l’hôtel : réservation des billets d’avion du trajet Xi’an – Kunming [Merci encore à Maggie, et Ctrip, notre nouvel ami] ; rédaction du blog ; 2 heures d’école ; et préparation des sacs pour l’opération Muraille de Chine !

A midi, notre taxi vient nous chercher pour nous amener à Miyun, à 140km au nord de Pékin. De là, nous avons accès aux secteurs de la muraille les plus réputés en matière de restauration et beauté, et, normalement, peu de touristes.

Dommage, Li, notre chauffeur, ne parle pas anglais. Les échanges se feront par traducteur téléphonique interposé. Pas commode pour une conversation philosophique, mais ça le fait quand même, voire amusant.

Il faut 2h30 pour effectuer le trajet, à cause du trafic, et de la vitesse limitée par file, et contrôlée par radar. La conduite est asiatico-africaine : on double de tous les côtés, on remonte la file au feu rouge par la bande d’arrêt d’urgence, ça klaxonne tout le temps, on passe à 4 véhicules sur une 2 voies, même dans les virages. Nous vous laissons imaginer ce que ça donne au péage, alors qu’aucune voiture ne reste dans sa ligne, et cherche à passer à tout prix. Mais tout cela sans énervement, ni râlement.

Dans la périphérie, nous retrouvons les barres bien glauques aperçues le premier jour, les zones commerciales avec IKEA, Décathlon, etc …., puis la forêt. Bientôt, nous apercevons les premières montagnes. Nous longeons le réservoir de Miyun, qui dessert en eau potable tout Pékin. Grand, le réservoir …

Nous arrivons à Gubeikou, beau village de pierres grises, genre moyenâgeux chinois, et, à la sortie, notre lodge, tout mignon, tout fleuri. Nous sommes accueillis par de grands sourires et « Ni Hao » sympathiques de la part d’Angela, notre hôte anglophone, et ses parents. Nous retrouvons 3 couples de français, espagnols et britanniques. Les pâtes de riz, les tranches de courge, les graines de ? sèchent devant la maison. Ça sent bon la campagne. Un bol d’air après la grande ville.

Installation dans la chambre, puis nous partons, impatients, dans la montagne pour notre premier rendez-vous avec la Muraille. 1/4h de montée après, nous apercevons les premières pierres : magique !

Sur cette portion, nous pouvons marcher tout le long sur la Muraille, mais elle est quand même bien abimée. Certaines tours de guet sont même en ruine, voire à éviter carrément. Mais peu importe, nous sommes bel et bien sur la Muraille de Chine, et à part 3 personnes rencontrées en 2h30, quasi seuls au monde dessus ! La fin de journée apporte son lot de couleurs. A chaque virage, on s’émerveille un peu plus.

Après deux heures sur la muraille, retour au lodge. Partie de foot pour les garçons, blog, tablette, puis dîner préparé par nos hôtes : Bouchées vapeur excellentes.

La nuit par contre, est mauvaise : nous avons pu compter les ressorts un-à-un de chacun des matelas, et les poules, les coqs, les chiens nous ont raconté leur vie de campagne toute la nuit. Or nous avions oublié nos oreillettes magiques à Pékin … Mauvaise organisation à corriger dès la prochaine fois !

Il faut évidemment que nous vous racontions le grand moment vécu, nous l’imaginons au quotidien, par nos amis chinois des campagnes. Où tout au moins, cette campagne-ci. A 18h30 précise, nous commençons à entendre ce que nous prenons alors pour la radio du lodge, dans un moment de convivialité apéritive. Nous comprenons très vite qu’il s’agit plutôt de la voix municipale (régionale ? gouvernementale ?) qui surgit de haut-parleurs disposés dans la rue tous les 100m.

Aucune réaction des locaux, ils ne changent rien de leurs activités, ni ne font semblant d’écouter ce qui se dit. Nous ne comprenons bien entendu rien, mais le ton professoral des 2 speakers, au discours monocorde, entrecoupé d’interviews d’enfants et d’adultes, faisait très « propagande ».

Nous aurons droit à la même chose, le lendemain matin à 7h précise, cette fois diffusée par une camionnette circulant à travers tout le village. Bluffant !

photo_20160907_074149-copierPetit déjeuner à 7h30 : thé jasmin, tomates au sucre, courges, gâteaux fourrés à la pâte de fruit, omelette aux herbes.

 

 

 

Départ à 8h15 pour un autre tronçon de la muraille « Jinshanling ». 5h de randonnées de rêve – c’est waouh ! On se répète un peu mais c’est la réalité. Les 3/4 de la marche se déroulent sur la Muraille, le reste à longer plus ou moins loin, sur les coteaux et au milieu des cultures. La dernière partie, complètement rénovée, est incroyable. La montée parfois très raide des centaines de marches demande un petit effort, surtout pour Alex. Jonas est complètement dans son élément; la montée et la descente des marches et la découverte de chaque tour le ravissent et ne lui demandent aucun effort physique – ce n’est pas juste !

A 13h, nous devons quitter la muraille pour retrouver notre chauffeur ; nous sommes un peu frustrés car nous serions bien restés plus longtemps ! Mais nous sommes enchantés que le rêve de Jonas soit devenu une belle réalité !

Publicités

8 réflexions sur “Les 3 sur la Muraille de Chine …

N'hésitez à partager vos impressions. Merci !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s